Commune de Banwa : « Monsieur le préfet, votre démarche est inopportune …»

La mise en demeure du préfet Luc Ndongo adressée au maire Charles Kameni n’a produit que l’effet d’un pétard mouillé. Le maire de la Commune de Banwa, dans le  département du Haut Nkam n’entend pas organiser une session extraordinaire du conseil municipal pour son éjection.

Le maire Charles Kameni continue de freiner des quatre fers et refuse de convoquer une session du conseil municipal qui serait assimilable à cette assemblée de poissons, convoquée pour voter une loi portant achat ou  fabrique d’hameçons.

Lire aussi: http://devinfo237.com/commune-de-banwa-les-conseillers-municipaux-ont-boude-la-reunion-du-prefet/

« Vous convenez avec moi, Monsieur le préfet que votre démarche est inopportune, inappropriée et partisane. Mes adversaires ont dévoilé vos intentions avant la notification de votre courrier. Qu’il vous plaise Monsieur le préfet de noter ma ferme opposition à la convocation de la session extraordinaire du conseil municipal sollicitée par vous, et de m’en donner acte ». Le maire Charles Kameni répondait ainsi à une correspondance en date du 24 juin 2021, dans laquelle le préfet du département du Haut Nkam l’invitait à convoquer une session extraordinaire en vue d’élire le nouvel exécutif de la commune de Banwa, en application de l’article 172 alinéas 1,2 et 3. Le magistrat municipal de Banwa qui depuis des mois, soupçonne le préfet Luc Ndongo d’être de mèche avec les 22 conseillers municipaux  entrés en dissidence, en a profité pour le lui faire savoir « Il est bien curieux Monsieur le préfet de constater que votre lettre du 24 Juin 2021 n’a pour seul but que de me faire débarquer de mon poste, après ma brillante élection par les vaillantes populations de Banwa et le conseil municipal à ce jour manipulé par les intérêts obscurs », avant de conclure « Tout ce qui sera entrepris au mépris de la présente n’engagera pas ma responsabilité sur les éventuels troubles à l’ordre public et la paix sociale dans ma commune ».

Lire aussi: http://devinfo237.com/commune-de-banwa-les-verites-du-maire-charles-kameni-a-pierre-kwemo/

Notons que la commune de Banwa qui,  pour une fois s’illustre positivement dans le classement régional d’exécution du Budget d’Investissement Public, fonctionne avec un budget reconduit par douzaine provisoire.

Le 12 Juillet 2021, la tutelle lui  a adressé une mise en demeure de convoquer dans  les 72 heures qui suivent sa réception, une session extraordinaire du conseil municipal avec pour seul point à l’ordre du jour, l’élection du maire et de ses adjoints. Joint par téléphone, le maire Charles Kameni  ne s’est pas montré impressionné par cette énième correspondance du préfet Luc Ndongo « Je n’ai pas changé de position depuis ma ferme opposition du 28 Juin 2021. La balle est dans le camp du préfet » a t – il martelé.

Chemine- t- on vers la nomination d’un administrateur séquestre à la tête de la commune de Banwa ? Le préfet du département du Haut Nkam doit prendre ses responsabilités et régler cet imbroglio qui n’aurait pas existé si les acteurs principaux n’avaient pas cédé à l’appétit des politiciens.

© Alexis YANGOUA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
10 + 24 =