Commune de Dschang/ Projet de rénovation d’un fleuron culturel et touristique

Plus d’un siècle après sa construction, La façade principale du marché A  de Dschang bientôt réhabilitée

La maquette de ce joyau a été dévoilée au cours de la cérémonie de pose de la première pierre présidée par le Maire Jacquis Gabriel KEMLEU TCHABGOU. Le coût des travaux de la rénovation de l’office du tourisme  évalué à 7 millions de FCFA,  est cofinancé par la Commune éponyme et l’AFD à travers l’Office Régional de Tourisme pour l’Ouest et Route des Chefferies( ORTOC). 

« C’est un mouvement d’ensemble qui est destiné à redonner à  cette cité climatique, historique, touristique et particulièrement à ce joyau toute l’image qu’elle a eu dans le temps. La rénovation va prendre en compte les traditions et la modernité »c’est en ces termes que Jacquis Gabriel KEMLEU TCHABGOU, Maire de la Commune de Dschang a de façon panoramique planté le décor dans son discours de présentation du chef d’œuvre que s’apprêtent à exécuter les architectes à qui ont été confiés les travaux de rénovation de la façade principale du Marché A de la Ville de Dschang, ainsi que des locaux de l’Office de Tourisme de la cité universitaire.

L’action qui va être menée sur cet espace puise toute son importance sur les caractères mythique et historique de cette œuvre. En effet cette place représente toute la symbolique culturelle et identitaire du département de la Menoua. « Les toits coniques »qui surplombent les lieux ont été construits en 1916, par les colons. Ils ont traversé le temps et sont devenus un véritable symbole de tourisme à l’évocation de la ville de Dschang. 105 ans après sa construction, l’édifice commence à  crouler sous le poids de l’âge.

Comme l’a fait savoir le Maire Gabriel KEMLEU TCHABGOU« L’œuvre humaine doit être régulièrement revisitée pour se raviser qu’elle continue à tenir. Les techniques qui ont été utilisées à l’époque ont fait leur temps; elles ont connu une première mutation qui s’est opérée et celle qui va s’opérer à compter de ce jour, va prendre en compte les traditions et la modernité. Vous savez, il ne faut jamais oublier que ce marché est plein d’histoire; ces cases coniques-là ont beaucoup de significations. Donc il n’est pas question d’enlever ces toitures mythiques pour les remplacer par des tôles simplement ordinaires. Donc la réhabilitation a pour objectif d’adapter cette construction au temps et de donner une nouvelle visibilité à ce marché qui est l’un des éléments fondamentaux du tourisme que nous avons dans la ville de Dschang, d’ailleurs qu’il y est intégrée l’office de tourisme. Il n’était pas possible qu’en nous battant pour trouver les financements pour la réhabilitation de l’office, que nous ne pensions pas à revoir le visage du bâtiment principal de ce marché qui abrite en fait l’office. »

Le principal défi ici est la conservation de la nature de l’ouvrage, et de lui apporter une plus-value sur le plan esthétique

« Le Challenge pour nous est de retravailler, de manipuler cette façade sans toutefois dénaturer ce savoir-faire traditionnel qui valorise cette ville. Il y’a la technique de paille qui est utilisée, les façades coniques. Nous avons essayé de conserver cela en essayant de rehausser le standard de la façade tout en conservant cette technique pleine de symboles. Et surtout qu’une fois cela fait, qu’elle puisse résister dans le temps», décrit l’architecte.

Au Maire d’en rajouter : « Voyez-vous, au niveau de cette entrée il y’a un ensemble d’objets d’art, d’éléments traditionnels qui sont mis en exergue. Il faut donc que lorsque le touriste arrive à Dschang, une fois au niveau de ce marché, qu’il commence à avoir les premiers ingrédients »

Notons que pour le projet global  financé  par  l’Agence Française de Développement à hauteur  d’ 1.3 milliards et qui porte sur la Conservation et la Valorisation du patrimoine culturel, naturel et créatif du Cameroun , 7.000.000FCFA seront investis dans  la renovation de l’Office du Tourisme. L’édile  de Dschang devra trouver les financements pour  la partie restante de la façade entière du Marché.

http://Lire aussi: http://devinfo237.com/dschang-la-commune-de-dschang-et-luds-formalisent-leur-cooperation/

Pour Bernard Zeutibeu, Directeur de l’ORTOC, « Ce financement devrait permettre le démarrage de la mise en œuvre du schéma directeur du développement touristique élaboré par l’Office Régional du Tourisme pour la Région de l’Ouest en vue de multiplier les points d’information touristique dans la région ». La pose de la première Pierre s’est faite sur le site principal en présence de St.phanie Dongmo, Directrice des Opérations de la Route des Chefferies et des Architectes conviés pour ladite réalisation.

Pour le chef de l’exécutif communal, cette action rentre en droite ligne dans le plan communal de développement de la commune. Son effectivité apportera d’ailleurs un coup de pouce au tourisme local. L’office de tourisme logé dans cet espace a été bâti en 1998 dans le cadre de la coopération Nantes-Dschang.

Sur place au Marché A, le Maire KEMLEU qui en a profité pour faire le tour de propriétaire. Les questions d’eau potable dans cet espace restent une préoccupation réelle; l’insécurité qui perdure, la dégradation des espaces marchands sont les réalités qui ont pu être appréciées par le Maire qui rassure que des dispositions sont prises pour résorber de façon progressive ces besoins.

http://Lire aussi: http://devinfo237.com/commune-de-dschang-approbation-du-compte-administratif-2020-1-844-055-384-f-cfa-en-recettes-pour-un-primitif-de-1-666-206-319-f-cfa-equilibre-en-recettes-et-en-depenses/

© Kevin Tiogo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
11 − 4 =