Les Régionales/ Bandjoun : Accepteront – ils le « cadi » pour voter le chef Bandjoun ?

SM Djomo Honoré a convoqué  une réunion des chefs de son groupement. Elle se tiendra  le dimanche 15 Novembre 2020 à la chefferie Bandjoun.

Plus la date des élections se rapproche, plus le candidat Djomo Honoré sent le roussi et la moutarde lui monte au nez. En effet, le chef Bandjoun et par ailleurs sénateur nommé est  tête d’une des deux listes en lice aux élections régionales dans la catégorie des représentants du commandement traditionnel. Ceci pour le compte du département du Koung – Khi. Le 6 décembre 2020, il aura en face de lui, la liste conduite par SM Nayang Toukam Inocent de Batoufam.

http://Lire aussi: http://devinfo237.com/elections-regionales-koung-khi-leurs-majestes-djomo-honore-et-nayang-toukam-inocent-en-chien-de-faience/

Bien conscient du mécontentement silencieusement exprimé par  la majorité des 22 chefs électeurs de l’arrondissement de Djebem et peu certain  du respect du principe de l’allégeance au roi, le chef Bandjoun a convoqué une réunion à sa chefferie afin de faire fléchir quelques uns de  ses auxiliaires. Il faut noter que les chefs de cette unité administrative sont sous la tutelle traditionnelle du chef Bandjoun ou notables à cette cour. Malgré la dissuasion entretenue par une rumeur selon laquelle l’allégeance au roi est un acte d’obligation d’obéissance et de fidélité  à toute circonstance, quelques chefs et électeurs de Djebem ont signifié  à raison qu’une élection organisée par l’Etat  à l’instar de celle du 6 Décembre 2020, n’est évoquée nulle part dans le code qui régit leurs rapports. Ils entendent agir en leur âme et conscience. Pour justifier leur liberté, ils évoquent entre autres le bilan peu reluisant du premier mandat parlementaire du roi et les deux années du second en cours.

http://devinfo237.com/elections-regionales-que-cherche-sm-djomo-honore-largent-le-pouvoir-le-prestige/

Le dimanche 15 Novembre 2020 entre 9h – 12h, le candidat sénateur pourrait soumettre ses notables à la prise de « cadi » en guise de pacte de soumission. Par cette stratégie que d’aucuns qualifient  déjà d’épouvantail, le chef Bandjoun veut s’assurer de la victoire de sa liste. Les crinières sont d’ores et déjà dressées et quelques lions rugiront à la chefferie Bandjoun si la carte dudit « cadi » est posée sur la table.

La campagne devra s’ouvrir le 21 Novembre 2020, si on se réfère à l’article 87 du code électoral qui définit la période de campagne électorale pour l’élection des sénateurs. Les dispositions relatives à l’élection des conseillers régionaux étant muettes à ce sujet.

© Alexis YANGOUA

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
32 ⁄ 8 =