Ligue Régionale de Football / Ouest : Pour un poste de SG, Il entend paralyser du football régional.

Depuis quelques semaines, la ligue régionale de l’Ouest travaille sans son Secrétaire Général, par ce que suspendu par le Secrétaire Général de FECAFOOT.

Dès le départ de cette manœuvre, beaucoup d’observateurs avaient vu la main noire de Philippe Tabopda aux manettes de la ficelle, sur la supervision locale de Norbert Fouedjou, l’un des deux membres et représentants de l’Ouest au Comité Exécutif (Comex) de la Fédération Camerounaise de Football(FECAFOOT). La suspension par SG de la FECAFOOT de Rostand Youda, le SG de la ligue régionale Ouest, et la nomination de l’agent administratif, Annick Kouadjo au poste de SG par intérim. Bien que n’ayant été notifiées sur les raisons, ni la période de la sanction de son SG, encore moins sur les arguments statutaires, les instances de la ligue Ouest vont prendre acte de la décision de l’administration centrale jusqu’à ce que le Conseil d’Administration et l’Assemblée Générale de la ligue viennent trancher conformément à l’article 39 à son alinéa 7 des Statuts Types des ligues régionales qui dispose « le Conseil d’Administration a le pouvoir de soumettre pour avis conforme au Comité Exécutif de la FECAFOOT, la proposition de nomination ou de révocation du Secrétaire et/ ou du Secrétaire Général Adjoint de la Ligue ». Ces instances de la Ligue vont alors proposer pour « avis conforme » le SG suspendu avec qui le démembrement de l’organe faîtière de Football à l’Ouest a remporter le trophée de meilleure Ligue décentralisée en 2020 et en 2021 et sous qui l’Ouest a connu une quiétude à nulle pareille. Les tumultes perpétuels dont cette Ligue faisait l’objet sous le SG Philipe Tabopda avaient entièrement disparu.

Alors que la Ligue régionale attend la « formulation de l’avis conforme » du COMEX de la FECAFOOT sur les propositions soumises par le C A de la Ligue, comme mentionnée dans l’article 40 al 8 des statuts de la FECAFOOT, le Sieur Philipe Tabopda qui aura battu campagne pour le candidat Samuel Eto’o Fils, l’actuel président de la FECAFOOT, sera recruté comme agent à ladite FECAFOO, courant mois d’Avril en cours et affecté à la Ligue régional de l’Ouest  avec pour mission d’occuper désormais le poste de SG par intérim. La note est signée du SG de la FECAFOOT. Un intérimaire qui prend la forme de la révocation du titulaire.

Nous sommes à 8 jours du lancement du championnat D2 de la ligue régionale, soit le 17 Avril 2022.  Sont subitement suspendues aussi, pour « indiscipline » par la FECAFOOT toutes les commissions ad hoc mises sur pied par le président de la ligue et Président du Conseil d’Administration, François Kouedem selon l’article 39 al 3 des Statuts Types des ligues « Le Conseil d’Administration a le pouvoir de nommer ou révoquer les présidents, les vice – présidents, les rapporteurs et les membres des commissions permanentes et ad hoc, sur proposition du Président de la Ligue régionale ». Une seconde décision de la FECAFOOT qui une fois encore, est sans précision aucune sur la nature de  l’« indiscipline ». Elle heurte les articles 40 al 4 des Statuts types des Ligues et 14 h des Statuts de la FECAFOOT « Les membres sont astreints à l’obligation de diriger leurs affaires en toute indépendance et de veiller en ce qu’aucun tiers ne s’y immisce, conformément à l’article 18 des Statuts ».

Suite à cette seconde menace de la FECAFOOT, le bureau du C A de la ligue va se réunir le 17 Avril 2022 pour rétablir Rostand Youda dans ses fonctions de SG par Intérim et les commissions sont révisées et réhabilitées.

Le 18 Avril 2022, la nomination  sus mentionnée de Philipe Tabopda est rendue publique avec prise de fonction le lendemain, soit le 19 Avril 2022. Face à la résistance des tenants de la force du droit, Philipe Tabopda, président de l’Association Camerounaise des Arbitres de Football (ACAF) pour l’Ouest, toujours contesté par son prédécesseur Pierre Sukam, va à travers les forums, instruire ses membres ne plus prendre part aux « actions menées par un imposteur dans l’organisation des activités de la ligue régionale de football de l’Ouest… » écrit-il, avant de conclure « l’acaf ouest attire l’attention e ses membres que le respect de la hiérarchie est inscrit dans les statuts et règlements de l’association, FIFA, CAF et FECAFOOT. Sans commentaire ». Que retenir : les hiérarchies sont désormais plus fortes que les institutions et les textes qui les régissent. Avec les instructions d’une autre hiérarchie qui imposent un SG à la Ligue régionale, il a le pouvoir de bloquer les activités de football régional qu’il est censé servir. Tant pis pour les joueurs et les dispositions financières des présidents de clubs qui malgré eux, ne devront suspendre les entrainements, le temps de la rixe.

L’Exécutif régional de football de l’Ouest présidé avec maestria par François Kouedem, a choisi la force des textes des ligues et ceux de la FECAFOOT. Entre temps, le camp de Tabopda inspiré par Norbert Feudjouo et coaché sur le plan local dit on par Justin Tagou, estime qu’évoquer les textes face aux « puissants », relève de la jactance inutile. Pourtant chaque jour, la nature nous rappelle qu’une puissance qui roule sur les règles établies par la majorité, finit par prendre la forme d’un glaive contre ses commanditaires. Sommes nous déjà dans la chasse aux sorcières que certains avaient promis à l’ouest au sortir de l’élection de Samuel Eto’o fils ?

Le recrutement de Philippe Tabopda comme agent à la FECAFOOT rentre dans la récompense des siens. C’est un acte légitime, une preuve de loyauté et même de reconnaissance pour le nouvel exécutif. Seulement dans l’optique de l’apaisement tant clamé, n’aurait été judicieux de l’envoyer servir ailleurs ? Jusqu’où ira la ligue régionale de l’Ouest avec un agent dont le premier acte après sa nomination a été la paralysie des activités des ELUS LOCAUX ?

A supposer que celui qui par le passé a eu maile à partir avec les présidents des clubs, soit imposé à la tête de l’administration de la ligue régionale, comment devra t il assumer ses fonctions dans un environnement où le Conseil d’Administration, les membres de l’Assemblée Générale et les président des clubs dans leur majorité ne consentent pas sa présence ? La ligue régionale de Football pour l’Ouest avait pourtant réussi a ramener presque tous les acteurs à la maison et le démon s’en était éloigné.

© Alexis YANGOUA

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
17 + 5 =