RDPC Ndé – Nord : Un As du développement local et de la coopération décentralisée.

La section RDPC NDE – Nord aura besoin de la Reine Mère Célestine Ketcha Courtès.

On peut reprocher des choses à Mme Célestine Ketcha Courtès ; Elle qui n’échappe pas à l’infaillibilité qui caractérise toutes les créatures de Dieu. Mais, tous les esprits honnêtes reconnaîtront que c’est sous sa magistrature municipale que la commune siège du département des 3 lettres a rayonné sur le plan international d’où l’appellation « commune Onusienne » dont se prévaut la commune de Bangangté. Durant sa mandature, la flamme de la commune  Bangangté est restée ardente et flamboyante sur le toit de l’Association Internationale des Maires Francophone(AIMF) avec des retombées positives bien palpables dans l’espace communal de Bangangté.

« Noblesse – Dignité – Elégance », c’est la définition collée à l’acronyme NDE dont la commune de Bangangté est le siège. Une devise que ses ressortissants ont  acceptée et arborée avec « dignité » et orgueil. Seulement, cette identité se trouve chaque jour érodée à tort ou à raison par d’autres camerounais qui, ayant observé les originaires du département du Ndé, lui ont collé un cliché de peuple d’hommes et de femmes imbus. D’aucuns diront même de ces « Nobles » sont  des vantards et de paresseux, au sens propre du terme. C’est sur ces entrefaites, que la Reine Célestine Ketcha Courtès propose une nouvelle formulation. Il ne s’agira plus seulement « Noblesse – Dignité – Elégance », mais davantage de « Nouveau Départ Economique » et elle s’y mettra elle – même avec son équipe. C’est ainsi que cette identité sous fond de slogan est partagé et devient  le socle de toutes les actions de la première maire femme de la commune de Bangangté, de la présidente de l’OFRDC Ndé – Nord et de la Présidente Fondatrice de la « Fondation Table Ouverte ».  Point besoin ici de ressasser les réalisations de la candidate à la présidence de la section RDPC Ndé – Nord. Les électeurs qui entendent la porter au gouvernail, dès le dimanche 26 Septembre 2021 le savent et sont aptes à cet exercice mieux que quiconque. Eux qui en sont bénéficiaires.

Lire aussi: http://devinfo237.com/bangangte-lutte-contre-le-covid-19-celestine-ketcha-courtes-dans-laction/

L’Evocation du département du Ndé renvoie aux Hommes et regroupements tels que le nationaliste peut être trop chauvin, l’honorable Nya Thadée dont l’image et le sens du combat avaient été maladroitement servis au monde par l’artiste – musicien Nana Jean DEBOULON, le premier président de l’histoire du sénat Camerounais, l’honorable Marcel Niat Njifenji, le Ministre Tchouta Moussa, l’ingénieure statisticienne économiste Tankeu Elisabeth, le ministre Ketcha Jean, Kouayeb Enock, la panthère sportive du Ndé « Nzuimanto », Mais également Célestin ketcha épouse Courtès, lorsqu’on fait référence aux férus de la politique, au développement local, notamment à la coopération décentralisée, et surtout au leadership féminin comme vecteur de l’émancipation en lien avec le développement.

Lire aussi: http://devinfo237.com/bangangte-lutte-contre-la-covid-19-loms-soutient-le-programme-du-riprem/

En bref, Célestin ketcha Courtès est le symbole de la femme courage, dynamique et charismatique. Une Reine Mère qui sait donner des marques de déférence aux Rois, auxquels elle doit d’ailleurs sa couronne. Protectrice des valeurs traditionnelles et guerrière de par ses  attributs de Reine Mère, sur lesquels elle s’appuie  pour impulser le Réseau International des Princesses et Reins – Mères du Ndé (RIPREM), un autre outil de développement et dont elle est Présidente d’honneur. Du haut de sa qualité de membre du gouvernement, Ministre de l’Habitat et du Développement Urbain, Célestine ketcha épouse Courtès a gardé sa stature de princesse toujours soumisse aux exigences des valeurs traditionnelles, mais alors, aussi à l’écoute, proche et présente aux côtés des populations quelles que soient les circonstances. Les électeurs ont de bonnes raisons de confier cette fois ci, la section RDPC Ndé Nord à une équipe conduite par Une Femme : La Reine – Mère Célestine KETCHA COURTES

© Alexis YANGOUA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
11 + 25 =