Tirs groupés contre Son Excellence Christophe Guilhou/ En toute objectivité, Dr Me Fotso Fostine condamne

PAS FACILE D’ETRE AMBASSADEUR DE FRANCE AU CAMEROUN.

«  Il y a clairement de véritables tirs groupés des journaux écrits contre son Excellence Guillou. Tirs groupés, c’est peu dire, il s’agit en fait de tirs concertés…commandés à l’avance. Par qui et pourquoi ?

En fait, que reproche t-on à Monsieur l’ambassadeur ?

 D’avoir condamné la mort de civils vraisemblablement. Parce qu’il y en a eu?  Fallait-il que le diplomate apprécie cela ? Ou qu’il ne demande pas la lumière sur cette tuerie de Mautu ?

 Il s’agit de mort de civils, donc d’innocents étrangers à la guerre. Pas de séparatistes clairement avérés. Je trouve logique  que le diplomate demande des enquêtes approfondies, pour savoir comment cela est arrivé.

 Oui, parce qu’il y a eu erreur sur la cible. À tort ou à raison. Cela ne devrait pas arriver. Si on se fie aux images, l’on ne saurait confondre une femme, un enfant à un sécessionniste. Un militaire doit pouvoir garder son flegme et sa clairvoyance avant d’ouvrir le feu. Nous devrions faire attention pour que des bavures ne se produisent pas régulièrement sur les champs de guerre. C’est pourquoi l’on ne doit pas se précipiter dans des conclusions faciles, mais faire toute la lumière possible afin de prévenir les récidives. Des conclusions faciles parce trop hâtives sans enquêtes approfondies ne pourront pas aider à la prévention de bavures. Je pense que c’est   cette précaution qui sous-tend la réserve de son Excellence Guillou. On ne peut lui reprocher objectivement cela, et en conclure à la collusion ou au « mou mou ».

La sagesse commande la réserve quand on n’est pas en possession de la vérité, de toute la vérité sur une affaire grave. Ne fût-ce que par respect pour la mémoire des civils tués, il faut un peu de recul et de retenue. On n’applaudit pas la mort d’innocents. Si la frappe doit être chirurgicale, on passe à l’action, sinon s’abstenir. La volonté d’en finir avec la guerre, l’impatience ou l’agacement ne devraient pas  nous faire perdre le DISCERNEMENT. En attendant la conclusion d’une enquête minutieuse, avec l’identification formelle des victimes (sécessionnistes ou civils…), prudence et réserve. Ne tirons pas trop facilement sur l’ambassadeur d’autrui. Ses sources et ses entrées ne sont pas celles du commun des mortels. En diplomate aguerri, Il sait quand parler, condamner ou observer la réserve.

Pour clore le débat, si débat a lieu, disons les choses sans ambages : Son Excellence, Monsieur l’ambassadeur de France n’a accusé personne. Il a condamné la tuerie de civils innocents, qui n’avaient rien à voir dans cette foutue guerre, et de quelque bord que vient la tuerie. Il a pris une position, contrairement à ce que disent certains journaux qui le trouvent « muet ». Maintenant, quand il y aura suffisamment de preuves claires et sans ambages, il prendra certainement position. Et puis, qu’on ne se méprenne, vous ignorez beaucoup de choses qui ne peuvent échapper à son réseau de renseignements. Alors, cool down les gars. Un peu de retenue, je vous en conjure, chers journalistes. N’allez pas vite en besogne, s’il vous plaît.

 

Certains de mes concitoyens doivent arrêter de voir les complots à temps et à contretemps. Il faut de l’objectivité dans les analyses, et laisser les passions dans les tiroirs. M. l’Ambassadeur se tait, on le taxe de complicité : Qui ne dit rien consent. Il parle pour condamner des massacres des civils, ce qui est trivial, on l’accuse de pyromane. Il demande des enquêtes plus approfondies, c’est une danse macabre. Que faut-il faire alors ? À quel saint se vouer ?  Du courage, Excellence M. GUILHOU. Ce sont les ennemis de la nation camerounaise, des adaptes du chaos qui veulent vous réduire à une pâle caisse à résonner. Restez droit dans vos bottes, gardez votre objectivité et votre lucidité.

Pour terminer j’adresse mes vœux les meilleurs aux braves soldats camerounais au front et mes sincères félicitations pour le travail qu’ils abattent quotidiennement. Que Dieu tout puissant protège le Cameroun ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
17 + 17 =