BIP – Ouest : la commune de Bafoussam 1er, 2ème régionale et meilleure progressivité.

C’est l’une des informamtions  retenues  à l’issue  du comité régional de suivi participatif de l’exécution physico – financière du Budget d’investissement Public (Bip) tenu le 12 Août 2022 à Bafoussam.

Cette performance relevée par le comité régional de suivi participatif de l’exécution du BIP  au cours de  sa première session de l’exercice 2022, est une confirmation du travail abattu par le maire Cyrille Ngnang et son équipe. Les réalisations foisonnent dans la commune de Bafoussam 1er, financées soit par les moyens de l’Etat, soit  sous fonds propres de l’institution.  Le dernier projet réceptionné ce même jour est  le pont sur le cours d’eau reliant Demsiem à Batoukop. Longtemps en matériaux provisoire et rendant difficile la jonction des quartiers sus cités et la centre urbain, ce pont dit moderne vient s’ajouter aux nombreux ouvrages de franchissement  réalisés par  le « Bulldozer du développement ».

 

Au 31 juillet 2022, sur ses 10 projets, 6 étaient achevés et réceptionnés, 2 en cours de réalisation et 2 à 0% pour taux  un de réalisation physique de 83% ; derrière la commune de Kouoptamo dans le Noun qui, avec 8 projets réalisés se situe à  88,3%. Le pourcentage  de Bafoussam 1er permet au département de la Mifi d’occuper la première position au classement par département, avec 45,8%. Les communes de Bafoussam 2ème et 3ème étant respectivement à 35% et 54,4% d’exécution . Le département du Nkoung – Khi ferme le classement avec 13,4%.

Selon les statistiques de la Délégation Régionale  de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement de Territoire, « la meilleure progression au niveau des communes sur un  mois est observée dans la commune de Bafoussam 1er + 25% » a indiqué Ernest Gilbert Mvondo, délégué régional par intérim et secrétaire du comité technique régional de suivi.

Dans la caravane des moutons noirs de la région, on peut voir les communes de Banwa et Bakou dans le Haut Nkam, de Babadjou dans les Bamboutos avec 0% de réalisation physique. 1% pour la commune de Bafang dont certains projets de 2019 ne sont pas toujours exécutés.

Exécution régionale

Avec un taux d’exécution physique de 31,4% et 81% de contractualisation, la région de l’Ouest connait une baisse de 10,6 points par rapport à l’exercice 2021 à la même période. Cette contre performance est due au retard observé au niveau de la contractualisation, a mentionné Ernest Gilbert Mvondo, délégué régional par intérim, avant de rassurer qu’au regard de la vitesse d’exécution, la région pourra rattraper, si possible dépasser sa position de 3ème nationale, occupée  l’an dernier. Mais, la pression devra être mise sur les acteurs de la chaîne d’exécution des ressources transférées qui dénombrent 601 projets sur un total de 679 alloués à la région de l’Ouest, soit un poids de 90%. 679 projets en délégation automatique pour une enveloppe de 13 934 536 000 frs Cfa en crédits de paiement. 9,45%  engagé sur plus 15 milliards frs cfa,  y compris des dépenses non ordonnancées ; pour un paiement de 74%.

Pour un nivellement par le haut, l’honorable David Manfouo, le président du comité régional de suivi participatif du BIP entend organiser dans les prochaines semaines et de ses ressources propres, un atelier  de recyclage à l’intention des maîtres d’ouvrage  et autres acteurs impliqués dans la gestion des ressources transférées. La non maîtrise des textes n’étant pas le seul responsable de la pesanteur, le comportement des acteurs a été décrié et dénoncé.

© Alexis YANGOUA

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
6 + 20 =