Cassino – Italie : La délégation camerounaise a visité l’Abbaye de Monte Cassino, Créé en 529.

Dans le cadre de leur visite italienne, la délégation conduite par l’honorable Hermine Patricia Ndam Njoya est allée à la découverte l’Abbaye de Monte – Cassino, un lieu de mémoire.

C’est l’une des activités majeures inscrites au programme de la délégation camerounaise en ce jour du 11 Septembre 2022. Partir de Cassino sans humer le parfum du sommet du mont au pied duquel s’étale toute la ville éponyme, serait synonyme d’avoir visité Bafoussam touristique et culturel sans apprécier de visu la chute de la Metché.

« L »Abbaye est un gigantesque Monastère bâti au sommet du Mont-Cassino, à 519 mètres d’altitude. Il fut construit au sixième siècle, notamment en 529, par St Bernard et sa Sœur Ste Bénédicte Scholastique. C’est le berceau de l’ordre des Bénédictins. Le Monastère du Mont-Cassino renferme d’immenses richesses culturelles et religieuses dont  une très gigantesque et luxueuse Basilique, une très grande et précieuse bibliothèque et un vaste et riche musée. Ces bâtiments actuels sont des nouvelles constructions car entre 589 et 1943, le Monastère a été plusieurs fois détruit. La première destruction date de 589, soit 60 ans après sa création. Cette année là, il a été saccagé, pillé et entièrement brûlé par Lombards du Duc Païen Zotton de Bénévent. La dernière destruction remonte à la deuxième guerre mondiale où le Monastère a subi des bombardements des forces alliées qui non seulement soupçonnaient que les soldats allemands s’y soient réfugiés, mais aussi, trouvait son emplacement comme stratégique pour d’effrayer le chemin pour atteindre Rome. Non seulement, le Monastère fut détruit par des bombardements, mais toute la ville de Cassino fut rasé par les forces anglo-américaines. Seule la partie basse où se trouve la tombe de St Bernard avait échappé à la destruction et seules les personnes qui s’y étaient réfugiées ont survécu de toute la population de Cassino. Après la guerre la ville de Cassino a été reconstruite, et le Monastère a été reconstruit sous sa forme actuelle en 1944. Depuis décembre 2014, il est géré par le Lazio Museum Center. La délégation a visité presque tous les compartiments et a terminé sa visite par le Musée et la boutique du Musée où certains membres ont pu s’acheter quelques articles » Extrait du récit de l’honorable Adamou Koupit, membre de la délégation camerounaise.

Ainsi justifié en partie l’attrait de Monte  Cassino qui s’est offert jusqu’à ses entrailles aux camerounais, à la faveur d’une visite guidée par l’honorable Marino Fadilli et du Président de l’association Cassino Cittá per la Pace ONLUS, M. Nino. Notons que les CVUC et le FEICOM sont représentés dans cette expédition italienne.

© Alexis YANGOUA

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
1 + 2 =