Commune de Bamendjou / Les retombées du Guichet Performance PNDP

La commune de Bamendjou dote deux  CETIC chacun d’un atelier de maçonnerie d’une valeur totale de 50 Millions de F CFA

Premier Prix régional  Guichet Performance (GP) du  Programme  National de Développement Participatif (PNDP) 2018, et meilleur national de la même édition, la commune de Bamendjou remportait ainsi l’un des lots de 50 millions  CFA mis en jeu par l’organisateur du concours. Par délibération du conseil municipal d’une des sessions  de l’exercice 2019, ce fruit de la bonne  pratique et gestion communale du Maire René Kamdoum et ses collaborateurs  avait été orienté dans la construction de l’atelier  de maçonnerie dans deux  Collèges d’Enseignement  Technique Industriel et Commercial (CETIC), soit 25 millions f CFA chacun. Les villages  Bangang  et Baboum – Bamendjou  en étaient  bénéficiaires.  Les  travaux achevés et par la grâce d’être reconduit à l’issue des  élections du 9 Février 2020, le maire de Bamendjou a procédé à la réception suivie de la rétrocession  de celui  CETIC de Bangang au Ministère des enseignements secondaires. C’était sous le regard inspecteur de Boniface Megouo, coordonateur régional du PNDP pour l’Ouest, du chef traditionnel et Ousmanou Yampen, Préfet du département des Hauts Plateaux.

«  Nous sommes là pour vivre la réalité de nos promesses. Ce projet est issu du Plan Communal de Développement que nous avons arrêté de commun accord avec nos populations en 2014. La population de Bangang dans son ensemble avait sollicité des infrastructures scolaires  dans cet établissement. Malgré que la pauvreté ambiante n’a pas permis que la population apporte sa contribution, parce que nos projets sont à financement participatif, nous avons eu la chance avec la dynamique engagée  par l’exécutif municipal du RDPC dans la commune de Bamendjou, d’être auréolé par le Prix Guichet Performance PNDP 2018  qui nous a permis d’avoir 50 million de f CFA de la Banque Mondiale à travers le PNDP dont  la moitié pour la construction de cet atelier. Nous prouvons là que nous sommes un exécutif qui reste toujours à l’écoute de ses populations et qui se bat chaque jour pour transformer des idées de projet en projets et les doléances des populations en projets exécutés ».

Une excellente contribution à l’amélioration du cadre scolaire, pour une professionnalisation compétitive. Seulement, comment réussir dans un contexte de défit criard en enseignants, notamment dans les filières existantes dans ce CETIC. Les élites savent ce qu’il faut faire.

©Alexis YANGOUA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
10 − 1 =