Groupement Baleveng / Village Balekouet : la longue marche vers la chefferie de 2eme degré

Créée le 26 mai 1995 par arrêté du Préfet du département de la Menoua, la chefferie Balekouet alors de 3ème degré s’est développée de manière exponentielle pour devenir une vitrine dans le Groupement Baleveng dans l’arrondissement de Nkong-ni du Département de la Menoua dans la région de l’Ouest Cameroun. 

Avec une population vivant sur place jadis de 800 habitants à sa création, Balekouet compte aujourd’hui avec tous ses enfants de l’extérieur environ 17 000 âmes. Son évolution n’est pas le fruit du hasard. Elle a été construite au fil du temps avec le développement de plusieurs secteurs. Car ce village situé dans le groupement Baleveng, Arrondissement de Nkong-Ni, Département de la Menoua, Région de l’Ouest Cameroun dispose d’une chefferie construite avec une architecture atypique qui allie modernité et tradition. En termes d’offre infrastructurelle, on retrouve des écoles maternelles et primaires, un centre de santé intégré, un réseau d’approvisionnement de tous les coins et recoins du village en énergie électrique Triphasée, une centrale Electrique en stricte conformité avec les normes ISO, un bloc de logements d’abstrait et des divers ouvrages d’arts construits en matériaux semi-définitifs et définitifs.

Fort de ce développement, de la croissance rapide, de la multiplication des quartiers et la densité de la population, le Chef Balekouet, a initié le 7 février 2019 une demande d’érection de la chefferie du village Balekouet en chefferie de 2ème degré destinée au ministre de l’Administration Territoriale Sous le couvert du Sous-préfet de Nkong-ni. Sur ce, une étude de faisabilité a été amorcée par l’administration Territoriale. Ainsi, le 29 mars 2019, dans une correspondance adressée au Ministre de l’Administration Territoriale, le Sous-Préfet de l’Arrondissement de Nkong-Ni, d’alors en poste dans cette circonscription administrative a donné son avis motivé pour le dossier de candidature de la chefferie de Balekouet  pour son passage du 3ème au 2ème degré en ces termes : « J’ai l’honneur de vous transmettre ci-joint, pour attribution avec avis favorable de ma part, le dossier introduit dans mes services par le Chef du village Balekouet, sollicitant le reclassement de sa chefferie de 3ème degré en chefferie de 2ème degré. Cette chefferie anciennement connue se trouvant administrativement dans le Groupement Baleveng. Elle se place parmi les villages les plus connus et les plus développés de ce groupement et de l’Arrondissement de Nkong-Ni, au regard de sa démographie, de son espace géographique, de ses potentialités variées et de sa renommée tels que déroulés par le chef de village lui-même dans sa requête. Elle est constituée de 16 quartiers avec une population estimée à 17 000 âmes vivant essentiellement de l’agriculture, du petit élevage et du petit commerce. Le Chef lui-même est Chevalier de l’ordre national de la valeur et Président du comité de base du RDPC… A la faveur de la levée de suspension concernant la création, la réhabilitation et le reclassement des chefferies traditionnelles, le Chef Balekouet introduit son dossier et sollicite qu’il vous plaise d’accorder le reclassement de sa chefferie en chefferie de 2ème degré ».

Dans le même sens, le Préfet de la Menoua, en poste à cette époque après des enquêtes menées, adressa au MINAT via le Gouverneur de l’Ouest une correspondance allant dans le même sens le 19 aout 2019. « En exécution des instructions contenues dans votre lettre circulaire n°0000083/LC/MINAT/SG/DOT du 11 mai 2018 relative aux modalités de création, de reclassement et de réhabilitation des Chefferies Traditionnelles, j’ai l’honneur de vous faire tenir ci-joint avec avis favorable, le dossier de reclassement de la Chefferie de 3ème degré du Village  Balekouet, transmis par le Sous-Préfet de l’Arrondissement de Nkong-Ni en Chefferie Supérieur de 2ème degré. Il convient de porter à votre attention que cette Chefferie  Constituée de 16 (Seize) quartiers et d’une population d’environ 17 000 habitants, existe traditionnellement et sans contestation à laquelle trône depuis 2014 Monsieur Keuatsop Tetakeua Pierre Aimé, en remplacement de son père. Bien plus, elle est l’une des Chefferies les plus importantes du Groupement Baleveng, voire de l’Arrondissement de Nkong-Ni, au regard de son histoire, de sa démographie, de son espace géographique et de ses multiples potentialités socio-économiques. Il serait opportun, sauf meilleure appréciation de la situation, d’accéder favorablement à la doléance de cet Auxiliaire de l’Administration franc dans la collaboration, dynamique, loyal, attaché aux valeurs rationnelles et entreprenant, pour lui permettre d’apporter davantage de développement dans sa localité voire dans l’Arrondissement de Nkong-Ni », argumente l’Administrateur Civil Principale Préfet de la Menoua en poste à cette date.

C’est ainsi que le 5 mars 2024, le Ministre de l’Administration Territoriale, Son Excellence Paul Atanga Nji après investigations et études suivant la réglementation, les textes et degrés en vigueur et avis de la Primature signe un arrêté pour reclassement au 2ème degré de la Chefferie de 3ème degré du village Balekouet. « Article 1er : est reclassée au 2ème degré à compter de la date de signature du présent arrêté, la Chefferie de 3ème degré de Balekouet, avec siège à Balekouet, Arrondissement de Nkong-Ni, département de la Menoua, Région de l’Ouest ; Article 2 : Le territoire de commandement de la Chefferie de 2ème degré de Balekouet regroupe les Chefferies de 3ème degré de Mingne, Banza, Zemto et Suefeng, et les villages Tseutou, Tsueza, Kemzi, Sa’a et Kebet ; Article 3 : Les limites de la Chefferie  de 2ème degré de Balekouet sont fixées ainsi qu’il suit : au Nord, par les villages Toulekwet et Bangang, au sud par le village Zemto, à l’Est par le village Batset et à l’Ouest par le village Banza », précise le MINAT.

Cette décision est tout de suite contestée par le Chef du Groupement Baleveng, Sa Majesté Guemeni Gaston qui dit douter de l’authenticité de cet arrêté et ne voit pas d’un bon œil l’arrivé d’un chef de 2e au même rang que lui, prétestant la division du groupement Baleveng en deux alors qu’il n’est aucunement question. Sur ce, Il entame une campagne de dénigrement et de menaces en mondovisions contre son chef de village reclassé et allant même jusqu’à monter une frange de la population de cette communauté contre le Chef Balekouet en lui promettant ainsi qu’à sa famille l’ultime sacrifice par tous les moyens.

Si son dossier jadis introduit pour son reclassement de chefferie de 2e à 1er degré avait été validé avant celui du chef Balekouet, aurait-il eu la même réaction ? Quand bien même il aboutira qu’elle sera sa réaction après tout cet acharnement ? « Le Chef réunit. Ne divise pas et ne rejette pas ses enfants » dit un grand sage. Ainsi afin de réconforter définitivement sa position, le MINAT a instruit au Préfet de la Menoua d’apporter une fois de plus la lumière sur ce pseudo problème de chefferie.

© M. Ndongbo

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
23 + 10 =