Koutaba : le Maire Ibrahim KOUTAPTOU et le Général HOUSSEINI Djibo, posent la pierre du complexe islamique Nso.

Ce dimanche, 30 juin 2024 à 15h, la Commune de Koutaba, notamment le quartier Haoussa, Village Koundja a été le théâtre de la cérémonie de la pause de première pierre du Complexe Islamique Nso de  Koutaba.

Monsieur le Magistrat Municipal   Ibrahim Koutaptou, et le Général HOUSSEINI  Djibo, ont été invités par les frères musulmans de la communauté anglophone à présider ce dimanche soir, à la pause de la première pierre du dit Complexe. Une occasion de toucher du doigt la réalité du vivre ensemble au sein de la Commune de Koutaba qui n’était plus un secret pour personne dans cette Ville où toutes les populations des quatre coins du Cameroun se côtoient et partagent leur quotidien depuis des décennies.

Le Général de Brigade HOUSSEINI Djibo, un modèle pour les Anglophones et Musulmans

Venu pour donner une autre coloration à cette initiative, c’est lui qui conseille cette communauté de ne pas lâcher Monsieur le Maire qui ne leur a jamais tourné le dos. Il les remercie d’ailleurs de s’être attachés à la Mairie depuis qu’ils séjournent à Koutaba. À l’endroit du  Maire, il dira ses remerciements ainsi que sa reconnaissance pour sa sollicitude à l’endroit de cette communauté. Entre autres, il demandera à ses frères de vivre en tenant compte de la destinée de l’homme qui est de quitter ce monde à un moment donné, mais d’investir dans la postérité.

 

Des propos rassurants de l’édile de Koutaba.

Pour honorer cette invitation, Monsieur le Maire  était accompagné du:

– Conseiller Régional Nyap Moumemi AMIDOU

– Les conseillers  municipaux Tanga Mohamed et Mbangui Alima.

– Mme Ngoua Sabine et Mme Riape Adija, ainsi que d’autres responsables de la Mairie. C’est un signal pour dire à tous, l’importance de l’Être Humain,  quelque soit son origine.

Si Monsieur le Maire commence par rappeler l’histoire de la racine ancestrale entre Bamouns, Nso (Anglophones), et Mbamouas, qui ont le même descendant c’est pour insister sur la fraternité des peuples Anglophones et Bamouns qui ne date pas d’aujourd’hui. Il rassure par le même fait que cette communauté est chez elle à Koutaba. Car, au-delà d’être des Camerounais, ils sont d’abord des Humains comme nous autres. Monsieur le Maire n’a pas manqué  de souligner la droiture avec laquelle ces déplacés internes s’entreprennent dans leurs différents secteurs d’activités (commerce, agriculture, élevage, des conduite, …). La vie est donc harmonieuse et sécurisée pour cette communauté, conclura Monsieur le Maire Koutaptou Ibrahim.

Un projet ambitieux

Si Monsieur le Maire entend faire tout son possible pour encore céder un autre espace de terrains à cette communauté,  c’est à la taille de ce joyau qui sera sans doute une référence à Koutaba en matière d’éducation.

Il s’agira de construire un Centre hospitalier moderne, un Complexe sportif, un complexe scolaire autour desquels viendront se greffer d’autres investissements à même de faciliter la vie de cette communauté.

Toute chose qui est louée par le Général HOUSSEINI Djibo qui soutient que les musulmans doivent oser, investir comme d’autres congrégations qui œuvrent pour leur communauté avec des structures dans lesquelles beaucoup des musulmans ont été moulés.

Un peu d’espoir

Dans les jours à venir, ce complexe sera une réalité. Cela participe au développement de Koutaba. Et Monsieur le Maire espère que toutes les tribus ainsi que les religions qui vivent au sein de sa Commune, emboîteront le pas des Anglophones, pour continuer à donner à Koutaba, toutes ses bigarrures, telle une fleur qui brillera toujours et toujours.

Celcom Koutaba NYMA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
21 ⁄ 7 =