Noun : SM Nabil envoie un signal à ses frères trafiquants du foncier.

Dans un communiqué signé et publié le 29 Décembre 2021, le Sultan SM Nabil Mbombo Njoya entend mettre de l’ordre dans le foncier.

Dans le Noun, le problème foncier se posait déjà comme ce virus qui chaque jour érode  le sultanat et le fera tomber si rien n’est fait, par ce qu’il semblait être la source de tous les conflits dont n’était épargné aucun arrondissement de ce département. Le sultan SM Ibrahim Mbombo Njoya de regrettée mémoire, était toujours cité dans ces affaires comme principal ordonnateur de tous les actes. Les affres sur la rive gauche en est une illustration, même si les chefs locaux Bamiléké ne sont pas moins bradeurs des terres que ces rapaces qui se sont longtemps fait du beurre sur le dos des autres au nom du sultan. Le roi dispose des terres dans presque tous les arrondissements du département du Noun. Sauf que depuis quelques années, un prince trivialement qualifié de « Mbouombouo des temps modernes » (allusion faite au 11ème et Roi le plus expansionniste de la dynastie) avait doté ces espaces dit du Roi, d’un caractère élastique au détriment des riverains. Il se servait du « bras » du sultan pour arracher des parcelles et en faire purement et simplement des « terres du Roi » partant des princes, avec des donations que d’aucuns qualifiaient en son temps de factices.

Les autres princes en avaient déjà marre des attitudes  de quelques progénitures  du Roi Seïdou, 18ème de la dynastie, qui se prenaient pour des rois des princes en s’octroyant des terres surtout les plus stratégiques. L’âge et la fatigue, aussi le goût très poussé de la chose politique ayant quelque peu obstrué la lucidité de SM Ibrahim Mbombo Njoya, des esprits mal propres se sont engouffrés dans cette faille pour se servir  et poser des actes inciviques allant même au – delà du foncier et contre lesquels la mairie de Foumban se battait en vain. Notons en passant que le royaume Bamoun connut un problème similaire sous le Roi Mbouombouo. Certains malotrus de la cour profitèrent de sa santé fragile pour se livrer à de telles pratiques.

Face à la voracité des aînés et princes prédateurs des terres, on voyait la tension montée du côté des progénitures de SM Ibrahim Mbombo Njoya, qui se voyaient déposséder des biens auxquels ils pourraient en avoir aussi droit. Le communiqué du 29 Décembre 2021 du nouveau Nfon des Bamouns n’est donc pas le  fruit d’un fait découvert avec  sa succession.

La décision  de SM Nabil Mbombo Njoya entend anticiper sur une source d’un conflit intra sultanat latent. Inéluctablement, certains princes seraient sur le grill. Le Roi20 (le 20ème  de la dynastie) entend aussi corriger quelques défaillances du père ou des erreurs que certains esprits reptiliens l’auraient amené à commettre. Les mairies du Noun et celle de Foumban en particulier, pourrait en profiter pour récupérer certains espaces qui seraient  illégalement occupés avec  des fallacieuses donations du Roi.

© Alexis YANGOUA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
16 − 9 =