Politique / UDC : Première réunion d’évaluation sans Dr Adamou Ndam Njoya

Les Maires, députés, secrétaires nationaux  et présidents des comités départementaux de l’Union Démocratique du Cameroun (UDC) se sont réunis le Jeudi 16 Avril 2020 à Manunshi – Foumban

Mines moins rayonnantes, c’est avec un crève – cœur que les élus de l’Union Démocratique du Cameroun ont tenu leur traditionnelle réunion d’évaluation à Manunshi. Village situé à environ 2km du centre ville de Foumban, cerné par les rivières Manun et Shi.  Ainsi, non loin du sépulcre du leader et guide, le très regretté Dr Adamou Ndam Njoya, Maires, députés secrétaires nationaux et adjoints se sont réunis pour faire le point sur les activités du parti. Une rencontre élargie aux présidents des comités départementaux et placée sous la houlette du syndicat des communes du Noun dont la présidence est assurée par le maire de la commune de Foumban, Honorable Hermine Patricia Ndam Njoya. Elle était assistée du Secrétaire National à la communication, Mongwat Amadou Ahidjo et l’adjoint du chargé des affaires administratives. Comme de tradition, les assises ont été confiées à la bénédiction de Dieu à travers les prières musulmane et Chrétienne.

Au menu, l’évaluation des cérémonies marquant le rappel à Dieu du Président National dont le 40e Jour s’est commémoré selon la tradition musulmane, intégrée dans la dynamique de rencontre  interreligieuse dont il fût chantre. C’était le 15 Avril 2020 dans une communion de prières au strict respect des mesures de lutte contre le COVID – 19. Tous se sont satisfaits de l’engagement de chaque maillon de l’organisation depuis le décès du Dr Adamou Ndam Njoya  le 7 Mars 2020 à Yaoundé.

Au sujet de la crise sanitaire, les rapports des différentes activités de riposte contre le coronavirus menées au niveau communal ont été présentés. Si les maires et l’assistance ont eu de la reconnaissance pour le travail abattu sous la coordination du syndicat des communes de Noun, il n’en reste pas moins qu’ils ont déploré « l’insuffisance et l’inefficience des mesures de riposte du gouvernement, notamment en ce qui concerne les moyens mis à disposition et les mesures d’accompagnement encore inexistants comparativement à celles prises par les États de même niveau de développement en Afrique subsaharienne », entre autres doléances contenues dans les propositions de l’UDC, remises au Premier Ministre au cours de son entretien avec les mandataires  des partis politiques représentés à l’Assemblée Nationale. La voix du parti était portée à cette consultation par le maire de la commune de Foumban.

Par décision du Tribunal Administratif de Bafoussam, les élections municipales du 9 Février 2020 ont été annulées dans quelques bureaux de la commune de Koutaba et totalement dans celle de Foumbot. Toutes remportées par l’UDC. A cet effet, les participants à la rencontre de Manunshi ont « apprécié hautement les actions qui ont abouti à l’interjection en appel de la décision du Tribunal administratif par devant la  Chambre administrative de la cour suprême ».

La question relative à l’évolution de l’UDC et ses autres structures n’a pas été éludée. Une réunion y afférente sera organisée dans les plus brefs délais, ont il décidé. Les militants et sympathisants seront alors fixés sur la prochaine convention Nationale qui se tiendra en début 2021 selon les statuts du parti.

 

©Alexis YANGOUA

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
30 × 3 =