FCC : Quel est le projet de société du parti de Jean Michel Nitcheu ?

Auto exclu du Social Democratic Front depuis bientôt un an, avec certains de ces compères, l’honorable Jean Michel Nitcheu a ressuscité le RAP sous un nouveau nom. Mais, les activités et le projet de société de ce dernier sont toujours  inconnus du public.

À une semaine du 10ème Congrès du SDF les 27 et 28 Octobre 2023, l’ancien militant du parti de la balance, par l’entremise de son lieutenant, Carlos Ngoualem, un autre auto – exclu, avait par voie de communiqué, annoncé la mutation du parti politique Rassemblement pour la Patrie (RAP) en Front pour le Changement au Cameroun (FCC). Pour plus de détail, celui qui serait le Vice président de ce vieux – nouveau né, précisera qu’un Congrès y relatif sera organisé très prochainement.

Quelques semaines après, notamment après la naissance de 40 nouveaux partis politiques, le même » Vice président’’, fera savoir que le silence du Ministre de l’Administration Territoriale suite à la note déposée par le RAP, en vue du changement de dénomination vaut acceptation. Comment comprendre cette sortie du  ‘’Vice – Président’’ du RAP – FCC ? Est-ce pour justifier l’absence de leur parti sur la liste de 40 nouvelles formations politiques légalisées par le MINAT ? Est – ce plutôt pour préparer l’opinion à la non tenue probable dudit congrès annoncé en pompe ?

Par contre, les internautes et lecteurs n’ont de cesse de recevoir des communiqués de Jean Michel Nitcheu ou des messages taquins et agressifs de Jean Robert Wafo, l’ex patron de la communication du SDF, auto exclu lui aussi et qui serait le futur Secrétaire Général du FCC. Leurs déclarations portées quelques fois par des médias classiques, ont pour seule cible, le SDF et principalement son nouveau Président National, l’honorable Joshua Osih. Le dernier en date en est une illustration ; au lieu d’un compte du blocus que les députés membres de l’UPC (Union Pour le Changement) ont imposé au cours de la plénière de l’Assemblée Nationale, alors que le Premier Ministre s’apprêtait à délivrer le discours, l’auteur a plutôt produit un pamphlet transpirant  son désir viscéral, d’en découdre avec son ancien camarade. Comme dans ses habitudes bien connues, Jean Michel Nitcheu est allé déterrer et actualiser certains faits  dans le souci de prouver à l’opinion que le nouveau Président National du SDF ne devrait pas exister ; par ce qu’il serait proche du régime. Un argument presque délavé du fait de sa redondance. Que gagne le public dans cette ritournelle remplie d’inexactitudes, qui tend à le distraire sur des vrais sujets de la République ?

Comment  les diatribes à répétition contre Osih et le SDF seraient – elles la motivation d’une adhésion massive au FCC ?  Les citoyens  veulent voir les statuts et les actions du RAP ressuscité. Le parti politique de Feu Ni John Fru Ndi quant à lui, a déjà tenu son Congrès, défini ses actions prioritaires, mis toutes ses structures sur pied et a amorcé l’opérationnalisation de ses idées. Que manque t- il au Président National du FCC ? L’argent pour  le Congrès du parti ? C’est un instant extrêmement coûteux. Attend-il encore la ressource humaine pour la structuration des instances de son  parti ?  Ces hommes et femmes ne courent pas les rues. Là aussi, il faudra les moyens pour les entretenir, car pour un fonctionnement même mi – optimal de la machine, la passion pour le bénévolat ne suffit pas. Le Président National du FCC est tout de même à sa  3ème mandature à l’Assemblée Nationale et disposerait les moyens matériels de son projet.  Bref, l’honorable Nitcheu est en train d’expérimenter une charge et bientôt, connaitra lui aussi ses opposants internes, peut être plus virulents contre sa gestion, qu’il ne le fut contre le Chairman et le Président National Osih.

Le SDF doit –il mourir pour que le FCC vive ?  Le parti de l’honorable Osih acceptera t il de mourir pour la gloire de ses pourfendeurs ?  Le combat de Jean Michel Nitcheu et amis pourrait se heurter à une muraille inattendue et pour cause : les ambitions affichées et portées par des jeunes et autres figures de proue tels  que le Pr Louis – Marie Kakdeu,  Alex Kamewe , le Pr Takougang, l’honorable Forbi Tchinda, Rivel Nguemalieu, le Pr Kimbi, le maire Wabo, le Dr Haoua Madeleine, Alex Nguepi, l’honorable Njeumeni, le Dr Ndah Grimbal, Maurice Dzeundié et bien d’autres, ne laissent pas croire que le SDF cédera aux vicissitudes d’ailleurs consubstantielles à la vie de toute association. L’honorable Jean Michel Nitcheu et ses lieutenants  auto – exclus doivent se concentrer sur leur projet, à moins que leurs âmes ne soient restées au SDF.

©  Alexis Yangoua

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
29 × 14 =