Journée internationale de la Démocratie : FIPADHD dresse le bilan de son soutien aux déplacés internes

C’était au cours d’un café médiatique organisé le 15 Septembre 2022 à son siège à Bafoussam.

Face aux journalistes invités à l’occasion de ces échanges tenus dans le cadre de la célébration de la journée internationale de la Démocratie, Thierry Calvin Ngoune, le chargé du Suivi Évaluation à la Fondation Internationale pour la Paix, les Droits de l’Homme et le Développement en abrégée  FIPADHD, a fait le tour des activités menées en faveur des déplacés internes installés dans certaines localités de la région de l’Ouest. L’implication de la FIPADHD dans l’amélioration du processus électoral est avérée. A cet effet, elle soutient  et accompagne la participation des personnes  déplacées internes au jeu électoral, dans leurs communautés d’accueil.

Il ressort des propos liminaires du représentant de la FIPADHA qu’à ce jour, la Fondation  a contribué à l’inscription de  près  de 3500 déplacés internes dans la région de l’Ouest, malgré  quelques entraves liées à la réticence de la cible, qui pour la plupart sont réfractaires à la chose politique et électorale . Une autre difficulté rencontrée et qui n’est pas propre aux déplacés internes des régions du Nord Ouest et du Sud Ouest, c’est bien le sempiternel problème de  la Carte Nationale d’Identité,  lié à l’absence de l’acte de naissance ; beaucoup l’ayant oublié ou égaré au moment de quitter leurs localités en proie à la crise. La FIPADHD, selon son chargé de Suivi Evaluation a entrepris avec l’accompagnement des autorités compétentes des démarches soit pour l’acquisition des CNI, soit pour l’établissement des actes de naissance, ensuite des CNI. Une tâche titanesque pour laquelle la contribution les chefs de quartiers est souvent sollicitée par cette Association dont la promotion des Droits de l’Homme et de la Démocratie  constitue le principal champ d’action.

Parallèlement à ce café médiatique avec pour fil rouge « La FIPADHA et la Promotion des valeurs, principes démocratiques », s’organisait un webinaire sur le thème « La jurisprudence de la cour africaine des droits de l’Homme et des peuples en matière électoral et démocratique ». Une rencontre animée par le Pr Serges Frédéric Mboumegne Dzesseu , président de la FIPADHD.

© Alexis YANGOUA

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
5 + 1 =