Rome – Italie : La délégation s’est entretenue avec la diaspora camerounaise de la Région de LAZIO.

Une rencontre très fructueuse à l’issue de laquelle des engagements ont été pris. Quelques uns  seront réalisés  dès le mois de Novembre 2022.

Le Cameroun a besoin de tous enfants pour la mise œuvre de la décentralisation et la diaspora se trouve être l’un des leviers importants sur lesquels repose la coopération décentralisée. D’ailleurs, leurs contributions ont été évoquées aussi bien dans le programme triennal que dans le plan d’action 2022 – 2023 du Syndicat des Communes du Noun (SYCONOUN), adopté au cours de sa session ordinaire tenue 1er Avril 2022 dans la salle des délibérations de l’hôtel de ville de Foumban. La rencontre avec la diaspora camerounaise de la région de LAZIO le 12 Septembre 2022 à Rome, n’était pas fortuite. Elle répond à une démarche soigneusement élaborée par le SYCONOUN, qui se poursuivra méthodiquement.

Avec le Président du Conseil Régional de l’ouest, les représentants du Président National des CVUC et du Directeur Général du FEICOM, les élus du Noun porté par le SYCONOUN ont échangé avec la diaspora camerounaise vivant en Italie et réunie au sein de  l’Association des Camerounais de Rome et de la Région de Lazio, en abrégé CAMROL. C’est au siège  de CAMROL à Rome que la délégation a été reçue. Ont pris part à cette communion patriotique, une responsable de la diaspora du Cap Vert, chargée des relations publiques et diplomatiques de l’Union des Communautés Africaines en Italie (UCAI), un Tchadien membre de l’UCAI et deux Chefs d’Entreprises faisant dans l’agro-industrie, notamment la transformation et conservation de la tomate et du haricot sec.

L’initiative de l’honorable Hermine Patricia Tomaïno Ndam Njoya est hautement saluée par Gilbert Nana, le président de CAMROL qui au passage estime le nombre de camerounais vivant en Italie à 5000 âmes. Un potentiel encore sous exploité par le pays d’origine. Il a d’ailleurs rassuré leurs hôtes sur le caractère sérieux et porteur de l’Italie en matière d’investissement. En guise de rappel et pour fixer les deux entrepreneurs invités par la diaspora, Chacun des maires présents  a présenté les atouts, les potentiels et les faiblesses de sa localité. Le président du conseil régional, le Dr Jules Hilaire Focka Focka s’est aussi soumis au même exercice pour ce qui concerne la région de l’Ouest en général, tout en insistant comme l’a précédemment rappelé la présidente du SYCONOUN, sur le cadre institutionnel qu’est le Code Général des Collectivités Décentralisées (CGCD) qui, dit – il « offre les opportunités de trouver des partenaires d’affaires qui viennent exploiter les potentiels  économiques de chaque Commune via les investissements directs ».

C’est avec un air bien décontracté et flatté par le contenu des exposés des élus camerounais que les deux entrepreneurs vont présenter leurs entreprises et leurs produits. Il s’agit des entreprises de transformation et de conditionnement de la tomate et du haricot sec. Après les échanges avec ces entrepreneurs, il est convenu que ceux-ci devront, sur invitation du Président du Conseil Régional et de Mme Le Maire de Foumban, se rendre au Cameroun pour une visite d’exploration dans la perspective d’investir dans le Noun et dans la région de l’Ouest, d’ici novembre prochain.

Selon les membres du CAMROL, c’est la première fois qu’une délégation venue du Cameroun, rencontre officiellement et collectivement la diaspora camerounaise en Italie. Pour cette initiative, ils ont su gré à la présidente du SYCONOUN et au président du conseil régional. Avoir les représentants du Président National des CVUC et du DG du FEICOM a été aussi un motif de satisfaction. Gilbert Nana et ses compatriotes ont donné des assurances  quant à leur  disponibilité  à contribuer davantage pour le développement du pays à travers des territoires, selon l’orientation des axes de projet que les parties choisiront  de commun accord.  « Ils ont posé le problème de l’approche inclusive du développement . Les échanges, très riches, ont abouti à la résolution qu’une autre rencontre avec la diaspora en Italie doit encore être envisagée, de préférence en début de l’année prochaine ; les entrepreneurs présents seront reçus  dans le Noun et à l’Ouest ». précise l’honorable Adamou Koupit, membre de la délégation camerounaise.

© Alexis YANGOUA

Source : L’honorable Adamou Koupit

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
6 + 11 =