UDC : « les difficultés du terrain sont bien évidemment l’influence des autorités et l’achat de conscience de la population, compte tenu de leurs conditions de vie précaires ». MAMOUDOU SAMIRA MADAWI, Vice Président du comité départemental de Diamaré.

La jeunesse de l’Extrême Nord n’a jamais été aussi engagée dans le jeu politique. Cette région, fort vivier électoral, selon les données d’Elecam pourrait rentrer dans la gamme des zones électorales à risques dès 2025. Les partis politiques d’opposition ont décidé de troubler la citadelle. Il faut noter que l’Union Démocratique du Cameroun y a toujours existé depuis 1991 aux cotés d’autres minorités telles que l’UNDP et le MDR.  Madame MAMOUDOU SAMIRA MADAWI est Vice Présidente du comité départemental mixte de Diamaré Centre. Votre site d’information devinfo237.com  l’a rencontrée, alors qu’elle prenait part à la  session de formation de la 8ème promotion des leaders, organisée à Yaoundé par la Fondation Friedrich Ebert Stiftung.

Devinfo237.com : Qui est M. Samira Madawi ?

Samira Madawi : Je suis MAMOUDOU SAMIRA MADAWI, titulaire d’une Licence en Sciences du Langage et de la Communication, option Communication des Organisations et d’un Master 2 en Études Internationales et Stratégiques option Histoire Militaire, Défense et Sécurité, obtenu à l’Université de Maroua.

Je suis militante de l’Union Démocratique du Cameroun depuis que j’ai eu l’âge de voter. Je rêve d’un Cameroun où tous les citoyens auront les mêmes droits, où la méritocratie régnera, où les règles de la  République s’imposent  à tous.

Sur un autre plan qui cadre d’ailleurs avec les valeurs de l’UDC, je suis très intéressée  par des  questions de préservation de la paix et la sécurité, de lutte contre les menaces insurrectionnelles à travers  divers mécanismes et stratégie de défense, de résolution de crise, de la protection des enfants et des personnes vulnérables, de lutte contre les VBG, de scolarisation des enfants sans distinction de sexe et de lutte contre la pollution en occurrence, l’élimination des déchets plastiques.

Devinfo237.com : Votre région l’Extrême Nord, grand vivier électoral est très sollicitée en cette veille des élections. Comment la jeunesse de l’UDC s’organise t elle  pour  arracher sa part en 2025

Samira Madawi : la jeunesse de l’UDC de l’Extrême-Nord est fortement engagée dans le souci de faire rayonner le parti lors des élections à venir. Bien plus, elle est accompagnée par l’un des vice-présidents nationaux qui est natif de cette région.

Devinfo237.com : Quelles sont les difficultés du terrain, quand on sait que c’est la région du  Président de l’Assemblée Nationale et autres caciques du parti proche du pouvoir.

Samira Madawi : les difficultés du terrain sont bien évidemment l’influence des autorités et l’achat de conscience de la population compte tenu de leurs conditions de vie précaires.

Propos recueillis par Alexis YANGOUA

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
22 + 1 =