Célestin Djamen creuse son sillon / le MRC et le SDF pourraient en être des victimes

 Célestin Djamen a été rejoint à Ngaoundéré par Brice Momo, lui aussi démissionnaire du MRC.

Au cours de sa conférence de presse de démission le 14 Décembre 2020, Célestin Djamen avait prédit l’angoisse pour Mouvement pour la Renaissance du Cameroun(MRC), son ancien parti politique. En effet, il avait annoncé d’autres démissions et non les moindres. Contre toute attente, le patron des droits de l’Homme du MRC a été rejoint par Brice Momo « j’ai décidé ce jour de descendre du train de la renaissance, car la tricherie et les tricheurs ont eu raison de moi… » Avait il mentionné dans son  message d’au revoir, adressé à ses amis politiques via sa page facebook.

Ngaoundéré était leur première sortie officielle.  Le 27 Décembre 2020, les deux compagnons ont animé un meeting improvisé avant de réunir quelques jeunes du chef lieu de la région de l’Adamaoua pour une séance d’échanges. Un nombre modeste de personnes dit on badauds, qui ne devrait d’être perçu comme du ridicule, ce d’autant que cette rencontre se déroule loin de son fief et en une période morte, c’est-à-dire sans enjeu électoral. Ngaoundéré, l’un des peuples affranchis du grand Nord a été stratégiquement choisi pour servir de rampe de lancement. Erreur pour ceux qui ont vite fait d’assimiler  Célestin Djamen et son camarade aux poupées de pantomime. Ces anciens du MRC et précédemment du SDF ont fait leur parcours et ont l’intension de creuser leur sillon. Le contexte politiquement morose du Cameroun est bel et bien favorable à leur aventure. Ils pourraient ainsi s’insérer dans la gamme des acteurs devant animer le prochain Cameroun ; Paul Biya, Ni John Fru Ndi, Maurice Kamto … faisant déjà figure d’hommes du passé malgré leur relative vivacité.

Avis aux partis politiques tels que le MRC et le SDF qui seraient tentés de minimiser la dynamique initiée par Djamen. Elle leur sera préjudiciable s’ils persistent dans leur folie de grandeur. Un congrès ou une convention est urgent pour leur permettre de solder les différends internes et de choisir des  acteurs à même d’affronter les défis du temps. Alors que Pr Kamto et le Chairman Fru Ndi, imbus de leur personnalité, ne veulent pas perdre un seul gramme de leur pouvoir, Célestin Djamen entend lancer sa formation politique le 04 Janvier 2021.

© Alexis YANGOUA

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
21 + 29 =