Commune Bamendjou/ le pont sur la rivière Tcha – Tcha est opérationnel.

Le maire René Kamdoum et les services déconcentrés ont provisoirement réceptionné trois projets exécutés.

Le pont sur Tcha – Tcha dans le groupement Bawouang met fin au calvaire des  populations qui redoutaient la traversée de cette rivière, notamment en période des pluies. Cet ouvrage devra aussi faciliter  l’exploitation de la vaste zone marécageuse environnante. Les experts trouvent d’ailleurs cet espace approprié à la pisciculture, à la riziculture et autres cultures maraichères. Un clin d’œil à l’exécutif municipal de Bamendjou qui devra en faire un atout pour la collectivité. Le pont sur la rivière Tcha – Tcha  relève du Budget d’Investissement Public(BIP) 2020. « On a construit un pont là bas et c’est la 1ère  phase,  la 2èmeconsistera à faire des remblais d’accès » indique le maire de la commune de Bamendjou, René Kamdoum qui avait à ses côtés, madame le Secrétaire général de la mairie et les responsables des services déconcentrés, tous sur le terrain  pour la réception provisoire de l’ouvrage.

Ensuite, l’équipe s’est déportée à  Bagam pour la  réception des travaux de gravillonnage de deux accès de la chefferie  et le pavage de la cour royale principale ;  toujours un projet BIP 2020. Ici, quelques observations ont été relevées quant aux ajustements que l’entreprise devra faire avant la réception définitive.  « Nous remercions le maire de la commune de Bamendjou déjà pour le bitumage des 2 entrées de la chefferie Bagam qui, n’était véritablement pas praticable. Nous encourageons l’exécutif de continuer dans la même lancée afin que nous puissions ensemble, développer la commune toute entière » satisfécit  de Philipe Nougoum, représentant du groupement Bagam au Conseil municipal de Bamendjou.

Au sujet de la mini adduction d’eau de Bagam dont la réhabilitation est vivement réclamée par les populations, le maire René Kamdoum les a rassurés de sa mise en service très bientôt. « La mini adduction d’eau  a connu de petits problèmes. Après sa réalisation dans le cadre du projet BIP 2014, cette année nous avons passé un marché avec une entreprise pour sa réhabilitation. Les  travaux tardent à commencer, mais nous osons croire que d’ici la fin de l’année, on doit pouvoir réhabiliter cet ouvrage et redonner de l’eau potable aux populations de Bagam. C’est un projet qui nous tient énormément à cœur »  

Le 3ème projet du jour, aura été  un bâtiment de deux salles de classe réalisé en matériaux locaux  bloc de terre comprimée à l’école publique de Medji – Bameka ; Il est construit grâce à une partie des ressources transférées du Ministère de l’Education de Base 2020. « Nous pouvons dire que nous sommes satisfait de tout ce qui a été fait par les entreprises qui ont été retenues. Nous pouvons dire que nous sommes en train de lier les actes à la parole, par ce que c’était des promesses de campagne électorale et Dieu Merci, on a pu réunir les financements auprès du gouvernement de la République pour  pouvoir satisfaire nos populations» conclut l’édile de Bamendjou

© Alexis YANGOUA

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
13 − 13 =