RDPC Mifi : Discipline et Respect des textes, le Pr Anaclet Fomethe sera-t-il entendu ?

Les opérations de renouvellement des structures du RDPC ont été lancées dans le département de la Mifi par le Pr Anaclet Fomethe, président de la commission départementale de contrôle.

Le dimanche 15 Août 2021, pas assez de monde dans la salle principale de la maison de parti de Bafoussam, pour la cérémonie de lancement officiel des opérations de renouvellement des organes de base du Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais(RDPC), pour le compte du département de la Mifi. Faire foule ne fût certainement pas l’objectif, le parti au (proche du) pouvoir n’aurait pas lésiné sur les moyens  pour la cause.

Le sénateur Pr Anaclet Fomethe est venu transmettre les prescriptions du Président National du RDPC et du Secrétaire Général du comité central à ses camarades responsables des structures communales. Il s’agit respectivement de la circulaire et de la note explicative. « La Mifi doit montrer l’exemple de sérénité dans les renouvellements » a indiqué le président de la commission départementale de contrôle peu après quelques civilités, avant d’insister sur le rassemblement, l’objectivité, la diligence, la discipline dans l’esprit des directives du Président National.

Les textes qui réglementent ces opérations seront lus et expliqués à huis clos ; très loin du Vu et Entendu des hommes et femmes de médias. Une particularité de la Mifi, certainement suggérée par le très finaud Jean Marie Njipap, le chargé de mission. Nul doute que le point 6 des conditions supplémentaires et spécifiques pour les candidats aux fonctions de présidente ou président de Bureau de section, qui achoppe dans la section Mifi – Centre a été débattu. Il stipule « Avoir conduit le RDPC à la victoire aux élections municipales du 9 Février 2020 dans la section pour les présidents et présidentes de bureaux de Sections RDPC en poste »

Réaction du sénateur Pr Anaclet Fomethe

« Principalement, le sommier politique a retenu particulièrement notre attention et nous nous félicitons que ce sommier ait été établi  avant nous. Nous avons prescrit une rigueur dans l’objectivité qui doit être respectée dans la prise en compte également de toutes les composantes sociologiques dans le département. La discipline a été également l’un des éléments, en indiquant qu’il n’y aura pas de tolérance par rapport à l’indiscipline. Mais surtout, nous avons demandé aux différents responsables de se souvenir que les opérations qui sont en train de se dérouler doivent suivre les prescriptions du comité central, qu’elles doivent s’organiser à la base dans la perspective des compétitions et des échéances futures qui attendent notre parti. Notre parti qui doit continuer de gagner et bien gagner dans un contexte de multipartisme. Nous sommes un parti leader qui doit le demeurer ».

© Alexis YANGOUA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
16 − 15 =