Commune de Foumban : 58,6% du budget 2024 seront consacrés à l’investissement

La commune de Foumban entend accélérer son développement en 2024, malgré quelques entraves et difficultés liées aux pesanteurs du processus de  décentralisation.

Ce mercredi 20 Décembre 2023 est marqué en matinée par deux activités socio économiques d’une importance capitale pour la commune de Foumban. D’abord la 2ème phase du projet filets sociaux financé par la Banque Mondiale. Sont concernés les déplacés internes et les membres des communautés d’accueil. Chacun des 500 bénéficiaires recevra 180 000 francs CFA repartis en 6 tranches. Selon Elvis Kanjo, le coordonnateur Ouest et Nord-Ouest du projet, cette seconde phase a été motivée aussi par la qualité du suivi de la première composante par Madame le maire et son équipe. « Nous sommes convaincus que Madame le Maire, très soucieuse de votre bien- être, fera tout pour que Foumban bénéficie de toutes les 5 composantes » s’est il adressé aux bénéficiaires. Notons que la première phase avait couvert 1000 personnes.

Alors que dans la salle des actes, chacun des bénéficiaires recevait de l’argent liquide ; à l’esplanade de l’hôtel de ville, la Giz remettait des kits aux groupes de personnes jeunes pour la plupart, composés aussi des déplacés internes. Il s’agissait du matériel de démarrage de leurs activités après des séries de formation théorique et pratique sur l’élevage, l’Agroalimentaire, la Couture, la coiffure, la production maraichère, l’artisanat et le cuir, le textile,  les TIC… Un projet financé par la MBZ.

Budget  2024

Après la coordination des cérémonies sus mentionnées, l’honorable Tomaïno Ndam Njoya, le maire de céans va regagner la salle des délibérations au premier étage, pour la plénière de la session de  conseil municipal consacrée à l’examen et au vote du budget 2024. L’équipe de l’administration est conduite par Armand Ibea, le premier adjoint préfectoral du Noun, représentant la tutelle.

L’ambiance est morose, l’assistance est encore sous le choc suite  au décès tragique le 14 Novembre 2023, de Adja  Aïcha Chetou épouse sande, chef service des affaires administratives de la mairie. La minute de silence sera consacrée à sa mémoire. D’ailleurs dans son propos d’ouverture, Mme le maire y reviendra pour interpeler l’autorité administrative et judiciaire, quant à  la suite des enquêtes qui avait été ouverte par les services compétents.

Le rapport de budget présenté par Madame le Maire contient dans sa première parite, le bilan de l’exercice 2023, qui en dépit des difficultés liées à la qualité du personnel par rapport aux défis, au cadre de travail et outils inappropriés ; toute chose qui impacte négativement sur les recettes propres et l’arrimage de l’institution à nouvelle donne. D’où l’urgence des clarifications sur la fiscalité locale et l’effectivité de la fonction publique locale. Quant à l’ouverture et l’aménagement des routes et pistes, la niveleuse acquise par la commune constitue un début de solution aux problèmes. Sur le plan environnemental, la destruction entière des réserves forestières de Foumban dont celle de Melap avec la complicité des insoupçonnés, est un crime contre lequel, Madame le maire et l’organe délibérant entendent se battre jusqu’à l’obtention des réparations; a martelé le magistrat municipal. Le projet de collecte d’ordures ménagères avec l’appui de la SYCTOM (Agence Métropolitaine des Déchets Ménagers) et ERA – Cameroun, suit son court et devra s’étendre dans d’autres quartiers de la commune, cette fois avec une forte implication des locaux, a indiqué l’édile. Au 31 Octobre 2023, un montant de 1 511 919 686 Francs Cfa a été recouvré, soit 50 % de réalisation par rapport aux prévisions. La restitution de la gestion de ces recettes et les projetions de l’exécutif ont fait l’objet de la descente des cadres de la mairie dans les 4 pôles de la commune. C’était dans le cadre de l’évaluation à mi – parcours de la mandature avec les populations. La commune de Foumban se réjouit de l’obtention de son plan d’occupation du sol. Un outil qui lui permet d’envisager le développement de son territoire avec quiétude ; Foumban 3 en sera bientôt une illustration parfaite de la vision de l’équipe de « mission » conduite par l’honorable Tomaïno Ndam Njoya.

Les Perspectives

Le cap de 2023 sera maintenu en 2024. Les perspectives sont contenues dans quatre programmes élaborés selon l’orthodoxie de la budgétisation par objectifs et axée sur les résultats. Ainsi, à coté de la poursuite de l’amélioration des services sociaux de base et des infrastructures de communication,  Foumban devra intensifier  sa digitalisation suivant son cahier de charge en sa qualité de commune pilote. La construction de 26 logements municipaux sera effective. Ainsi, un montant prévisionnel de 1 453 729 880 Francs cfa a été voté  à cet effet ; soit 58,6% d’une projetion globale de 2 478 273 493 francs Cfa. Une orientation budgétaire qui témoigne à suffire la volonté et l’engagement de l’exécutif communal  de Foumban, de matérialiser toutes les promesses qui ont motivé son élection le 9 Février 2020. Madame le maire devra continuer d’actionner sur le levier de la coopération décentralisée comme elle sait si bien le faire, en même temps que les services compétents de la mairie doivent inventer pour booster les recettes propres de la collectivité décentralisée siège de la « Région » Bamoum.

© Alexis Yangoua

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
28 − 26 =