Journée Mondiale des veuves : Message de solidarité et soutien de la Présidente Nationale de l’UDC

Dans le cadre de l’édition 2022 de la journée mondiale des veuves, Madame le maire de la commune de Foumban s’est entretenue avec « Veuves Lumières Intérieures », une association qui réunit les femmes de Foumban, dont les époux ont été rappelés à Dieu.

Il a été davantage question de la redynamisation de cette association qui est appelée à porter les desiderata des veuves, dont le nombre est sans cesse croissant. Réunis en après midi du 23 Juin 2022, dans la salle des cérémonies de l’hôtel de ville de Foumban, l’honorable Hermine Patricia Tomaïno Ndam Njoya, ses sœurs et quelques partenaires hommes, ont évoqué l’autonomisation de la veuve d’abord et ensuite, l’apport d’autres acteurs entre autres le gouvernement, les élus et la Société Civile.

Message de solidarité et soutien de la Présidente Nationale de l’UDC

Hon. TOMAINO NDAM NJOYA

« A travers sa Résolution : A/RES/65/189 du 21 Décembre 2010, les Nations Unies consacrent la Journée du 23 Juin, comme étant celle de l’Appel à la Solidarité et au Soutien des Veuves, les plus de 258 Millions de femmes dans le monde, qui se retrouvent dévastées après le décès de leur Conjoint.

L’UDC, en invitant les Veuves, depuis plusieurs années, à s’organiser dans le cadre des Associations « Veuves Lumières Intérieures » – aujourd’hui, composées de plusieurs centaines de Veuves – reste sensible à la marginalisation et stigmatisation sociale de cette catégorie de personnes, une sur dix des Veuves, vivant avec les enfants dans un état de précarité alarmant. En effet, les Veuves se voient souvent accusées d’être Responsables de la disparition de leur conjoint, « Porteuses » de « la » Maladie ; Soumises à des pratiques traditionnelles dégradantes ; Spoliées des droits de succession, des biens, des comptes bancaires…Dépourvues, elles n’ont pas les moyens de recourir aux soins de santé avec les enfants ; elles font face à des situations de conflits et violences familiales quasi permanentes…

L’UDC à l’Assemblée Nationale réitère l’Urgence de l’Adoption d’un Code de la Famille ; des Lois spécifiques contre les violences sexistes, domestiques ; contre les rites de veuvages non respectueuses de la dignité humaines ;

L’UDC appelle le Gouvernement à prendre toutes les mesures pour mettre sur pied des programmes et politiques permettant aux Veuves de subvenir à leurs besoins, ceux des enfants ;

Le système Judiciaire se doit d’être soucieux, regardant, attentif face aux recours des Veuves, qui souhaitent entrer en possession de leurs droits ou qui tentent d’obtenir réparation. Il est question de la prise en charge des Veuves déplacées du NOSO ; de l’éducation, la sensibilisation pour une prise de conscience collective de la protection des Droits des Veuves ».

© Alexis YANGOUA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
16 × 6 =