MINESEC / Ouest : Main basse sur la certification des bordereaux de réussite aux examens.

Pour la délivrance des bordereaux de réussite aux examens, le délégué régional des Enseignements Secondaires pour l’Ouest  déleste  les chefs d’établissements au profit des délégués départementaux et du Sous Directeur des Examens, Concours et Certification.

Le 18 Juillet 2021, le devoir a bien voulu que nous soyons dans le département du Noun pour une activité devant se dérouler non loin de la délégation départementale des enseignements secondaires éponyme. C’est ainsi qu’au passage, nous sommes interpellés par une connaissance. Il ne fallait pas plus que l’instant des salutations pour que nous nous rendions  compte de l’amertume qui teintait une voix habituellement très vive. S’il est pourtant très content du BEPC que son fils vient d’obtenir, ce n’est pas avec la  gaieté qui sied à de tel événement que la nouvelle nous est annoncée. Pour cause, parti de Malantouen ce matin, son nouveau breveté  a dû  débourser  2500 Francs cfa de transport pour rallier Foumban afin d’obtenir le bordereau de réussite à son examen, qui lui a coûté  1000 Francs Cfa au « guichet » de la délégation départementale.  Le jeune Ousmane devra encore dépenser 2500 francs cfa au retour. Il aurait dépensé le tarif habituel, c’est – à dire au total 4000 francs CFA s’il n’avait pas plu ce jour. Pourtant, jusqu’à l’année dernière, cette pièce était certifiée  par les chefs d’établissement. Que dire des risques qui jalonnent  ce trajet escarpé en de nombreux endroits et très accidentogène  en saison des pluies.

Ousmane et son père font les frais d’un communiqué du Délégué Régional des enseignements secondaires pour l’Ouest en date du 15 Juillet 2021 dans lequel, Dr Francois Ngabnya  martelle  « seuls les Délégués Départementaux des  Enseignements Secondaires et le S/DECC à la DRES.O sont autorisés à certifier les bordereaux de réussite aux examens DECC, l’exclusivité revenant bien entendu à l’OBC pour les autres (Probatoire, Baccalauréat et autres ».  En clair, les guichets de perception des 1000 francs CFA sont désormais centralisés dans les délégations départementales et à la Sous Direction des Examens, Concours et Certification logée bien sûr à la délégation régionale.

Un agissement qui réconforte l’opinion selon laquelle certains administrateurs éprouvent véritablement  de la peine à s’arrimer aux exigences de la décentralisation. Pour le cas d’espèce, le  Décret N°2001/041 du 19 Février 2001 portant organisation des établissements scolaires publics et fixant les attributions des responsables de l’administration scolaire, en son article 46 définit les contributions des usagers aux charges de fonctionnement. Ces dispositions avaient été élaborées dans l’optique de transférer certaines ressources aux chefs d’établissement, afin qu’ils puissent résoudre quelques problèmes d’ordre élémentaire.

Nous osons croire que le gouverneur de la région de l’Ouest, AWA Fonka Augustine très rigoureux quant au respect des réglementations, saura lever cette décision inique qui non seulement crée des frustrations inutiles au sein d’un corps, ruine les parents mais également semble consacrer la primauté d’un communiqué sur un Décret.

© Alexis YANGOUA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
12 × 8 =