UCCAO/ AGE/ Martin NANYOU : le tombeur de SM Djomo Honoré.

L’insoumis de la CAPLANDE a eu raison du très frondeur et téméraire, ancien PCA de l’UCCAO.

Ce 18 Décembre 2020, leurs Majestés Nguefack Placide et Moumbé Fotso Mittérand, ont été installés dans leurs fonctions, respectivement de Président et Vice Président du conseil d’administration de l’Union Centrale des Sociétés Coopératives Agricoles de l’Ouest(UCCAO). Ils ont été  élus au cours de l’Assemblée Générale Elective tenue à la veille, avec un suffrage de 59 sur 60 et 58 sur 60 délégués. Dans son discours de circonstance, le Ministre de l’Agriculture et du Développement Rural Gabriel Mbairobe a invité les élus à l’union de toutes les forces autour de la comateuse UCCAO, qui aura souffert de la mal gouvernance, source des tensions qui ont plombé les activités de la structure. Ont été aussi élus, les membres du conseil d’administration et du conseil de surveillance.

Pour y arriver, la nouvelle équipe a dû se débarrasser de nombreux écueils dont l’un des tenaces aura été l’ancien PCA, SM Honoré Djomo Kamga de Bandjoun. Le chef de file du front gagnant a pour nom Martin Nanyou, président de la Coopérative Agricole des Planteurs du Ndé et patron du conseil de surveillance. Il passera outre des influences et menaces diverses  pour jouer sa mission de contrôleur et faire  annuler toutes les manœuvres du PCA ; ce qui lui vaudra un séjour dans les cellules de la police. Chaque fois, le Nzuimanto va  faire recours aux  articles 300 et 326 de l’acte uniforme du droit HOHADA pour faire suspendre toutes les assemblées électives initiées par le PCA de l’UCCAO, par ailleurs président du conseil d’administration de la Coopérative Agricole des planteurs de la Mifi. Se croyait – il avoir à faire au code électoral d’Elecam ? Cette fois ci, l’art du cumul toléré en politique politicienne, a accroché l’intrépide lion des Todjoms(Bandjoun) et l’a éjecté de  l’UCCAO par le trou du lézard.

« J’ai fait mon travail sans rancune pour l’intérêt de l’UCCAO. Tout est bien qui finit bien »  a réagi Martin Nanyou désormais membre du conseil d’administration de l’union. A plusieurs reprises, le MINADER n’a pas manqué de saluer son courage.

Le seul hic de cette AGE. Comment ont-ils fait pour que le consensus aboutisse au choix de deux chefs traditionnels à la tête du conseil d’administration d’une structure dont la relance exige action et disponibilité, quand on sait que chef ou majesté rime souvent avec lourdeur. Attendons de voir.

http://Lire aussi: http://devinfo237.com/ouest-election-du-pca-de-luccao-lachera-t-il/

© Alexis YANGOUA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
26 ⁄ 13 =