Commune de Foumbot : le maire Njoya Inoussa lance la construction d’un nouveau pôle commercial.

Ce projet au terme va désengorger l’actuel centre commercial devenu étroit et source de litiges, du fait des sollicitations sans cesse croissantes. Un site de près 15 hectares y a été consacré par le magistrat municipal.

Ce fut une promesse du maire Njoya Inoussa : adresser la question de l’étouffement du centre commercial de la ville de Foumbot, vieux de 66 ans et qui ne parvient plus à supporter le poids démographique de cette  localité cosmopolite.  Les récents litiges surtout fonciers, survenus au lieu dit 2ème rue, sont le corollaire du gros volume des demandes exprimées, principalement par les jeunes entrepreneurs. Aussi, cette initiative entend réduire la pression qu’exerce le petit commerce sur les différentes artères du centre ville. Aussitôt le projet lancé, beaucoup de ceux qui obstruaient ces voies publiques, ont volontairement libéré les lieux pour acquérir chacun un espace sur le nouveau site.

Selon l’édile de Foumbot, c’est plus de 15 hectares de terrain puisés dans l’ex CIAC qui sont mis à disposition pour ce projet d’envergure. Cet espace jouxte le marché de vivre frais et le nouveau bloc de boutiques construit grâce au financement du FEICOM. En plus des comptoirs dont les travaux de construction ont commencé, y sera construite, une gare routière. Pour le financement du projet, le magistrat municipal a opté pour le partenariat local public – privé. « On ne doit pas chaque fois, recourir au FEICOM. Nous avons pensé qu’il faut commencer à exploiter de ce dont nous disposons comme ressources locales. Ensuite, nous irons vers les partenaires », explique le maire Njoya Inoussa.

C’est ainsi que des parcelles sont offertes à ceux dont les demandes dûment déposées à la mairie, ont reçu un accord favorable après étude de dossier. Des plans de construction sont négociés à certains endroits entre le magistrat municipal via le service technique et le demandeur. L’acquéreur doit aussitôt investir sur sa parcelle dans un délai convenu, sous peine de retrait. En guise d’exemple, on peut apprécier des blocs d’une cinquantaine de boutiques qui sortent des terres. Ils sont construits par un groupe de jeunes de moins de 25 ans,  mobilisés  par le conseil municipal jeune de la commune de Foumbot.

« Nous avons trouvé nécessaire et opportun de mener ce mouvement avec les populations elles – mêmes. Vous savez que ce qui est fait pour l’Homme et sans l’Homme est contre l’Homme. Ceci est en train d’être fait par ces Hommes. Ils sont organisés ici par secteur d’activité.  Nous voulons que ce complexe moderne soit un marché sous régional. Et les jeunes sont déterminés. Ce qui est plus frappant et intéressant d’ailleurs, c’est que ce sont les enfants qui sont en train de le faire. Ils nous démontrent qu’ils savent l’importance de ce qu’ils sont en train de faire ». indique le maire Njoya Inoussa, qui au passage précise qu’il a confié le choix du nom de baptême de ce futur espace d’échanges commerciaux aux jeunes.

A peine une semaine que le projet a été effectif, que sur  les abords du site, même de l’autre bord de la nationale N°6, poussent des boutiques, containers et ateliers de fabrications diverses. La physionomie de cet espace, jusque là champêtre, s’arrime progressivement à la modernité.  Sur le plan artistico – culturel, en plus d’un secteur artisanat envisagé dans ce nouveau pôle commercial, les réflexions sont menées autour du maire, sur la construction de quelques vecteurs d’entretien des mémoires collectives.

Cette initiative de développement et de modernisation du territoire, constitue évidemment une importante niche de recettes pour la mairie de Foumbot.

© Alexis YANGOUA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
25 − 4 =