Foumban : l’ancienne mairie rurale fait peau neuve.

Elle prend désormais la dénomination de « la maison de la culture » du fait des multi services qu’elle offrira aux citoyens et visiteurs de la ville de Foumban. Ces travaux ont effectués grâce aux soutiens de l’Association Internationale des Maires Francophones (AIMF) et de l’ONG « What Water ».

En attendant l’inauguration très prochaine avec la présence des représentants de l’AIMF, la réception technique du projet a été effectuée le 12 Février 2024 par l’honorable Tomaïno Ndam Njoya et Armand Ibea, respectivement maire de la commune de Foumban et 2ème adjoint préfectoral du Noun. Ce bâtiment construit il y a plus de 50ans et qui a abrité les services de la mairie rurale, ne payait plus de mine. Un vrai gâchis au regard de la position stratégique qu’il occupe  dans l’espace urbain du chef lieu du département du Noun. Le projet de sa réhabilitation avait été  inscrit dans les priorités de l’exécutif communal. Il était ainsi question d’y créer une bibliothèque moderne, des bureaux, de l’Agence d’Urbanisme et d’un bureau d’étude de la mairie, d’une salle de projection, d’une salle de vidéo conférence, d’un centre de ressources numériques et d’un complexe multi sport.

Une fois ficelé, le projet est soumis à l’Association Internationale des Maires Francophones par le magistrat municipal. Le partenaire n’hésitera pas à marquer son accord de soutien financier, au regard de l’apport de cette structure réhabilitée dans l’animation de cette collectivité décentralisée. Ses services adressent les questions de divertissement, de sport, de la formation et de l’éducation des jeunes, de l’enracinement de la culture. Le financement de l’AIMF s’élève à 200 000 Euro et 80 000 Euro sont déboursés par la commune de Foumban, soit un plus de 52 millions frs cfa. Les travaux ont été exécutés dans les règles de l’art par les prestataires.

Pour des besoins en eau, madame le maire va tendre la main à « What Water », l’un des partenaires de la commune de Foumban. L’ONG luxembourgeoise va apporter son appui à la réalisation d’un forage solaire pour l’alimentation de la maison de la culture, avec un point ouvert à la population environnante. Le système est conçu pour garantir l’autonomie du site en eau et énergie électrique.

A côté de la bibliothèque physique et numérique baptisée au nom du Dr Adamou Ndam Njoya, le centre des ressources numériques est entre autres grandes attractions de cet important  projet. Il est équipé de 20 ordinateurs, d’un photocopieur ultra moderne, d’un wifi et d’un système qui sécurise l’entièreté du bâtiment ; contre les intrus et l’incendie.

La délégation mettra ensuite le cap sur le nouveau marché de vivre de Foumban pour un exercice quasi similaire. Un forage digital est y construit par la commune, avec l’appui de What Water, représentée à cette cérémonie de réception par Bertille Sefolosha et Gwen Tchoungui, respectivement Directeur Général et président . Coût des travaux 16 millions de Frcs cfa ; soit 8 millions du partenaire et 8 millions de la commune.

Pour une meilleure sécurisation du site, la clôture sera aussi réhabilitée et les moyens sont déjà disponibles, a rassuré Madame le maire qui dans la foulée a annoncé la réalisé une piscine municipale dans l’espace arrière du bâtiment.

© Alexis Yangoua

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
2 + 27 =