Foumban : « mes collègues et moi avons gagné beaucoup de choses, notamment dans le cadre de l’implémentation des projets ; nous avons gagné en expérience et en renforcement des capacités, en visibilité et en relation aussi… » Souleman Nchare Pechangou, maire jeune de la commune de Foumban.

Le conseil municipal jeune de Foumban a tenu sa session ordinaire le 11 Février 2024 dans la salle des délibérations de l’hôtel de ville éponyme. L’exécutif a été renouvelé et Souleman Nchare Pechangou a rempilé au poste de maire. Votre site d’information devinfo237.com a recueilli son avis sur le fonctionnement du CMJ.

Devinfo237.com : Souleman Nchare Pechangou, vous venez d’être réélu Maire jeune de la commune de Foumban.  Quel est votre bilan des dernières mandatures?

Souleman Nchare Pechangou : En ce qui concerne mon bilan, je vais juste énumérer les grandes lignes :

*Dans le cadre de la protection environnementale et du réchauffement climatique, nous avons lors des activités, mené des marches sportives en ramassant les déchets plastiques pour empêcher l’émission de des gaz à effet de serre.

Dans des établissements scolaires, nous avions planté des arbres et créé des espaces verts pour que nos jeunes élèves aient  un air frais.

 Sur le plan socioéconomique : le conseil municipal jeune, dans le cadre du projet PESOP qui vise la participation économique et sociale des populations déplacées internes et des populations hôtes vulnérables, occupe une place très importante car le Maire jeune est membre du comité local de suivi et validation du dudit projet et membre du comité d’incubation pour la phase 2023. Dans le cadre de ce projet, le CMJ avait pour mission de cibler et d’encadrer les bénéficiaires dans le cadre du processus d’incubation.

Dans le cadre de la lutte contre le grand banditisme, nous avons mené des activités de sensibilisation contre la consommation des stupéfiants, et contre la cybercriminalité.

Sur le plan de la lutte contre les violences basée sur le genre, le CMJ a signé une convention avec APDEL (Association pour la Promotion du Développement Local).Pour le projet *projet vas-y Fille*

Nous avons dans le cadre de ce projet, mené des activités de causeries éducatives, sensibilisations, sur les thématiques du « mariage précoce, le mariage des enfants, le mariage forcé, et l’importance de l’éducation de la jeune fille pour l’atteinte des objectifs du développement durable (dans les quartiers et établissements scolaires). »

Dans le cadre du même projet, le CMJ a effectué un ciblage, tel que prévoyait l’une des composantes de ce projet visant à appuyer des jeunes filles vulnérables en kit scolaire, frais de scolarité, frais d’examen pour celles des classes d’examen.

Le CMJ a aussi ciblé des jeunes femmes nécessiteuses pour une formation en activités génératrices  de revenus et qui seront appuyées dans un mois.

Devinfo237.com : on entend régulièrement les griefs de vos pairs sur les difficultés qui entravent le bon fonctionnement des conseils municipaux jeunes du Cameroun.  C’est certainement le cas avec le CMJ de Foumban.

Souleman Nchare Pechangou : Bien évidemment. Les CMJs en général et celui de Foumban en particulier a été confronté à des difficultés liées au manque de financement, au manque de budget alloué pour notre mandat, au manque de soutien institutionnel, à l’absence de formation et de renforcement des capacités, ainsi qu’au manque de visibilité et de reconnaissance de nos actions. Ces défis ont limité nos capacités à réaliser pleinement nos missions et à représenter efficacement les jeunes de la commune.

Devinfo237.com : Vos collègues et vous, qu’avez gagné en tant que conseiller municipal et maire?

Souleman Nchare Pechangou : en tant que conseillers municipaux jeunes, mes collègues et moi avons gagné beaucoup de choses, notamment dans le cadre de l’implémentation des projets ; nous avons gagné en expérience et en renforcement des capacités, en visibilité et en relation aussi.

Devinfo237.com : Quels sont les défis pour 2024

Souleman Nchare Pechangou : Ils sont bien nombreux et d’ailleurs, madame le maire de notre commune nous a exprimés ses attentes. Nous allons poursuivre la lutte contre les violences basées sur le genre, Sensibiliser sur la protection environnementale, lutter contre les déchets plastiques, organiser un atelier de renforcement des capacités en réarmement moral civique et entrepreneuriale, en droit civique de la citoyenneté républicaine, intensifier la sensibilisation des inscriptions sur les listes électorales, organiser des ateliers de formations en AGR pour la réinsertion sociaux professionnels des jeunes.

© Alexis Yangoua

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
15 − 15 =