Gestion d’ordures ménagères : La commune de Foumban en partenariat avec le SYCTOM

Une équipe de l’Agence Métropolitaine des  Déchets Ménagers a séjourné dans la cité des arts, afin d’apprécier de visu le système de pré collecte mis sur pied par la mairie de Foumban et aussi, pour étudier la faisabilité du projet que Madame le Maire a soumis à cette institution française, spécialisée dans le traitement d’ordures  ménagères.

Une mission de SYCTOM, l’Agence Métropolitaine des  Déchets Ménagers était récemment à Foumban pour envisager  la seconde phase du dossier du projet qui leur a été soumis par Madame le Maire l’honorable Hermine Patricia Tomaïno Ndam Njoya,  à travers ERA – Cameroun.

La première étape de cette visite d’appréciation technique conduite par Eva AH – Kow, la chargée de mission coopération internationale du SYCTOM, a été consacrée à la présentation du projet par l’Association Environnement Rechercher Action – Cameroun, le partenaire technique.  L’Occasion était ainsi offerte aux partenaires locaux de la mairie de Foumban, entre autres la société civile et l’Institut des Beaux Arts(IBAF), et les élus locaux,  de comprendre davantage cet important projet qui requiert leurs accompagnements.  Ils ont surtout saisi l’opportunité pour échanger avec le partenaire français.

Il ressort de la présentation du Dr Joel Sagne Moumbé, le Coordonateur de ERA – Cameroun que le dispositif très insuffisant de la commune de Foumban, réussit tout de même à collecter   environ 47% des 70 tonnes de déchets produits journalièrement par le chef lieu du département du Noun. Bonne nouvelle, 70% de ces ordures est fermentescible, c’est-à-dire compostable. L’analyse  des différents budgets et  des comptes administratifs de l’institution communale, affiche un intérêt manifeste du conseil municipal conduit par l’honorable Patricia Ndam Njoya et de celui de son prédécesseur, le Dr Adamou Ndam Njoya. En 2021, la mairie de Foumban a investi 71 millions de francs cfa dans la gestion des  déchets ménagers. Un investissement en nette croissance depuis  l’exercice 2017,  au cours   duquel un montant d’environ 53 millions frs cfa avait été alloué à cette rubrique. Le coordonateur d’ERA – Cameroun fait constater que ces investissements de la mairie ne sont pas productifs. Le projet soumis au SYCTOM aura aussi pour objectif d’accompagner le processus de extraction de  « l’or » contenu dans les ordures ménagères . C’est à dire, faire des ordures une source de développement de la commune de Foumban. La mairie  dispose suffisamment de forces pour y parvenir : La volonté de l’exécutif, l’existence du Syndicat des Communes du Noun et l’engament de OSCs partenaires.

  

Avant de visiter quelques sites de pré collecte aménagés dans les zones périphériques de la ville de Foumban, Madame Eva  AH – Kow et son équipe ont été reçues dans une émission spéciale et interactive, improvisée par la Radio Puakone and Communication. Les hôtes ont échangé  avec le public Foumbanais et ses environs sur le projet et notamment sur la nécessité de son implication, par ce qu’il s’agira non seulement de l’assainissement de l’environnement, mais également de la fabrication du compost, engrais biologique moins onéreux et plus fertilisant que l’engrais chimique.

«Le premier dossier a été déjà déposé et pour lequel nous avons donné un accord positif, et maintenant, il y a une deuxième phase sur lequel nous devons nous prononcer. Après cette mission, nous allons faire un compte rendu à nos élus et ce sont nos élus qui prendront la décision de financer le projet. Pour le moment, ce qu’on va leur dire, c’est qu’on a vu une mairie très dynamique et très investie dans la réalisation de ce projet. Pour nous, c’est important que la collectivité qui bonifiera de ce projet soit impliquée, la population et la Société Civile aussi » a indiqué Madame Eva AH – Kow.

Le SYCTOM est le service public en charge du traitement et de la valorisation des déchets ménagers de la métropole de Paris. Il regroupe ainsi, 82 Communes de l’agglomération parisienne dont Paris et des communes autour de la capitale de France.

© Alexis YANGOUA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
26 ⁄ 2 =