Njinka – Foumban : Fête de Sacrifice et célébration du manioc et de la pistache.

L’esplanade de la mosquée centrale de Njinka a fait son plein, le 09 Juillet 2022. Des milliers de fidèles d’Allah y ont convergé pour la prière de la fête de sacrifice.

L’arrivée du chef de la grande famille  Bantou, Nji Monkouop Mambafon et surtout celle de l’imam principal sont des moments solennels, par ce qu’ils marquent le début  de la prière à travers le rituel consacré et coordonné par le guide spirituel.

Cette séquence de prière est suivie par l’écoute du sermon de l’imam Chintou. Le message du guide commence par le rappel du fondement de l’acte de sacrifice dont la commémoration constitue l’un des piliers de l’islam ; ensuite la symbolique et ses enseignements que sont l’amour, le partage, la cherche de la paix, le respect de la chose publique, la fidélité et la justice, entre autres attitudes que devront observer les croyants musulmans qui  veulent mériter la considération d’Allah.

Ce moment d’invocation du très haut  est clôturé par le message de  Nji Monkouop Mambafon Arman Nur Ndam Njoya, le chef de la grande famille Bantou. « Je vous remercie d’être là pour cet instant de communion intense et traditionnel en ce lieu. Nous sommes une famille, une communauté. Nos ancêtres l’ont enseigné et nous sommes placés sur le chemin, nous y sommes. Nous tenons la main de nos enfants pour leur témoigner de ces valeurs de solidarité, d’amour et d’intégrité. Merci à Dieu. Puisse t il continuer à nous inspirer. Nous donner la santé, nous ouvrir les voies, nous donner les moyens, à nos enfants, à nos proches… » a – t –il souhaité à toute la communauté musulmane du Noun, partant du Cameroun et du monde. Il a surtout demandé d’avoir une pensée pour les pèlerins. Avant de quitter l’esplanade de la mosquée, l’imam Chintou va immoler le bélier en guise de ton d’un acte que chaque chef famille devra poser une fois arrivé à sa concession. Notons que Nji Monkouop Mambafon Arman Nur Ndam Njoya avait à ses côtés quelques dignitaires dont la reine mère Njapdunke Ngutané Mariama et Neh Manouere El Hadj Vessah Idriss.

Comme de tradition, l’esplanade du centre culturel de Njinka Palace va abriter la séquence consacrée aux discours dont le souhait de bonne fête de l’édile de Foumban, l’honorable Hermine Patricia Tomaïno Ndam Njoya. Madame le Maire  en a profité  pour briefer l’assistance sur les activités des élus et évidemment sur quelques perspectives. La  parade de quelques  groupes associatifs vont agrémenter cette suite de la fête de la Tabaski à Njinka.

Depuis 4 éditions ici à Foumban, la Tabaski  est aussi un instant de célébration agricole. Une initiative du Feu Dr Adamou Ndam Njoya. Cette année, le manioc et la pistache étaient à l’honneur. Ces produits ont alimenté les réjouissances. Ils ont été consommés sous toutes ses formes.

© Alexis YANGOUA

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
17 × 5 =